dimanche 27 août 2017

Lara Fabian – Ma vie dans la tienne

Ferme la porte et pose ton manteau juste là
Assieds-toi près de moi

Ce que j'ai à te dire
Je ne le dirai qu'une seule fois
Je ne le dirai qu'à toi

Si j'avais su les torrents dévaler
Sur ma terre

Si j'avais vu les brûlures
Me ravager la chair

Si j'avais su tout ça
Ces impossibles allers-retours
De l'amour

J'aurais mis ma vie dans la tienne
Comme on mélange le sang des veines
Je serais restée près de toi



Crois-moi

Des éléments qui se déchaînent
Tu m'aurais protégée de moi
Mon âme sœur, ma reine

Tant de temps que je t'aime

Donne-moi ta main
Je t'en prie ne la retire pas

Ce qui nous lie est au-delà
Organique, minéral, karmique
Indéfinissable...
Ce qui m'attache à toi
Va au-delà
Si j'avais cru qu'il fallait ne pas y croire
Dommage...
Les oasis du désert ne sont jamais

Que des mirages
Si j'avais su tout ça
Les grandes promesses qui tournent court

En amour
J'aurais mis ma vie dans la tienne
Comme on mélange le sang des veines
Je serais restée près de toi

Crois-moi
Des éléments qui se déchaînent
Tu m'aurais protégée de moi

Mon âme sœur, ma reine
La prochaine fois
Peut-être dans mille ans
Je sais déjà

Que dans un autre monde
Tu mettras ta vie dans la mienne
On ira où nos cœurs nous mènent
Tu resteras là près de moi
De tes espoirs, tes joies, tes peines
Je te protégerai de toi
Tu mettras ta vie dans la mienne
On ira où nos cœurs nous mènent
Tu resteras là près de moi
Crois-moi!
De tes espoirs, tes joies, tes peines
Je te protégerai de toi
Mon âme sœur, ma reine
Tant de temps que je t'aime
Tant de temps que je t'aime
Tant de temps, de temps, de temps que je t'aime
Tant de temps, de temps, de temps que je t'aime

Lara Fabian - Immortelle


Si perdue dans le ciel
Ne me restait qu'une aile
Tu serais celle-là

Si traînant dans mes ruines
Ne brillait rien qu'un fil
Tu serais celui-là

Si oubliée des dieux
J'échouais vers une île
Tu serais celle-là

Si même l'inutile
Restait le seuil fragile
Je franchirais le pas

Immortelle, immortelle
J'ai le sentiment d'être celle
Qui survivra à tout ce mal
Je meurs de toi

Immortelle, immortelle
J'ai décroché un bout de ciel
Il n'abritait plus l'Eternel
Je meurs de toi

Si les mots sont des traces
Je marquerai ma peau
De ce qu'on ne dit pas

Pour que rien ne t'efface
Je garderai le mal
S'il ne reste que ça

On aura beau me dire
Que rien ne valait rien
Tout ce rien est à moi

A quoi peut me servir
De trouver le destin
S'il ne mène pas à toi ?

Immortelle, immortelle
J'ai le sentiment d'être celle
Qui survivra à tout ce mal
Je meurs de toi

Immortelle, immortelle
J'ai déchiré un bout de ciel
Il n'abritait plus l'Eternel
Je meurs de toi

Je meurs de toi...

Immortelle, immortelle
J'ai le sentiment d'être celle
Qui survivra à tout ce mal
Je meurs de toi

Immortelle, immortelle
J'ai décroché un bout de ciel
Il n'abritait plus l'Eternel
Je meurs de toi

Julie Zenatti - La vie fait ce qu'elle veut

Pour te dire les mots
Que tu espères
Ces mots de velours
Qui vont te plaire
Pour devenir celle
Que tu attends
J'ai mis du temps
J'ai mis du temps
Pour revoir le monde
Un peu plus beau
Prendre chaque jour
Comme un cadeau
Pour trouver l'envie
Tout comme avant
J'ai mis du temps
J'ai mis du temps

{Refrain:}
Et la vie
Fait tout ce qu'elle veut
Le pire, le mieux
Le pire et le mieux
Oui la vie
Fait tout ce qu'elle veut
Le gris, le bleu
Le gris et le bleu

Pour me dire
Que le mal est passé
Que les douleurs d'hier sont oubliées
Pour te donner
Ce que j'ai de plus grand
J'ai mis du temps
J'ai mis du temps

{au Refrain}

Sauve-moi de mon hiver
Donne-moi un coeur plus grand qu'avant

Un coeur plus grand qu'avant
La vie fait tout ce qu'elle veut
Tout ce qu'elle veut

Tout ce qu'elle veut
Ce qu'elle veut
La vie fait tout ce qu'elle veut
Tout ce qu'elle veut...

La vie fait tout ce qu'elle veut

Julie Zenatti - Si je m'en sors

Je suis le fruit d'une blessure
Le souffle d'un trop long combat
Dans le silence et sans injure
J'ai grandi dans des draps de soie

Je suis née sans éclaboussure
Regardez-moi, rien ne se voit
Je n'en serai jamais trop sure
De vous a moi je ne sais pas

Mais si je m'en sors
Sans bleu au corps
Être normale pour être bien
Effacer quelques lignes de ma main
Et si je m'en sors
Je veux encore sentir la chaleur
De ce beau matin, ensemble, alliés
Contre un drôle de destin

Je ne connais pas le plus dur
Je n'ai pas vraiment de blessures
Sans vous je n'existerais pas
Sans vous je ne me connais pas

De cette histoire ce qui me touche
C'est qu'il n'y a rien à regretter
Quelques silences au fond de moi
Y a des silences et c'est comme ca

Mais si je m'en sors
Sans bleu au corps
Être normale pour être bien
Effacer quelques lignes de ma main
Et si je m'en sors
Je veux encore sentir la chaleur
De ce beau matin, ensemble, alliés
Contre un drôle de destin

Et si je m'en sors
Un peu plus forte
Être normale pour être bien
Effacer quelques lignes de ma main
Mais si je m'en sors
Je veux encore sentir la chaleur
De ce beau matin, ensemble, alliés
Contre un drôle de destin
Drôle de destin


Vitaa - Comme Dab

On attend de moi que je sois la plus belle
Tout dépend du modèle
Si je pouvais devenir végétarienne
hum..

J’attends de toi que tu sois le plus fort
Mais pas trop quand même
Tout le monde à table
Chéri, sors les poubelles

Comme dab, on a de grands projets
Comme dab, dans la vie on ne sait jamais
Comme dab, on aimerait bien se poser
Comme dab, aller on va se coucher

Mais qu’est-ce qui me fait peur ici
Dis-moi qu’est-ce que je fuis
Il est là le bonheur c’est pas l’heure qui choisit, c’est Christophe qui me l’a dit
Et puis un jour on meurt
Tu verras ça va vite
C’est les vieux qui le disent
De gens indispensables, les cimetières sont remplies

Comme dab, on a de grands projets
Comme dab, la vie on ne sait jamais
Comme dab, on aimerait bien se poser
Aller on va se coucher
Instru…