samedi 4 juillet 2015

Vitaa - Ma Soeur

Tu vois t' étais la seule,
La seule en qui j'avais vraiment confiance,
Celle de qui jamais j'aurais cru douter,
Overdose de conscience,
Pourtant t'étais devenue ma sœur de cœur,
Personne n'aurait dû nous séparer,
Destinée ou malchance
Tu vois j'ai beau chercher les raisons
Mais ce que tu m'as fait j'ai pas cautionné,
Maintenant j'ai plus confiance,
Même si ça fait deux ans que ça c'est passé
Même les détails j'ai pas oublié,
Pourquoi ça fait si mal, d'avoir été trahie par ma seule amie
La seule à qui j'ai confié ma vie,
comme si c'était normal,
T'as cru que comme ça j'allais tourner la page,
Mais c'est pas fini j'ai toujours la rage,

Trompée par mon cœur, trahie par ma sœur,
La seule en qui j'avais foi, confiance,
Est celle qui m'a mentie,
Aujourd'hui enfin, est venue ton heure,
Tu vas payer c'que t'as fait dans les moindres détails,
Ça je t'ai promis,
Trompée par mon cœur, trahie par ma sœur,
La seule en qui j'avais foi, confiance,
Est celle qui m'a mentie,
Aujourd'hui enfin, est venue ton heure,
Tu vas payer c'que t'as fait dans les moindres détails,

Maintenant tu pleures, parce que doutent les yeux
Tu vois plus personne tu t'dis que t'es seule,
Et ça, ça te fait peur, quand y a plus personne pour t'écouter, t'épauler
T'as perdu ta ptite soeur,
Celle qui croyait dur en ton amitié,
Mais à croire que toi tu sais pas ce que c'est,
Celle qui passait des heures au phone à t'écouter pleurer pour lui,
J'ai pas fini, j'veux que tu comprennes
Combien j'avais de la peine,
Le soir où je t'ai vue coucher avec lui,
Tu pouvais pas trouver quelqu'un pour toi,
Fallait que tu viennes le chercher dans mon lit

Trompée par mon cœur, trahie par ma sœur,
La seule en qui j'avais foi, confiance,
Est celle qui m'a mentie,
Aujourd'hui enfin, est venue ton heure,
Tu vas payer c'que t'as fait dans les moindres détails,
Ça je t'ai promis, X 2

T'étais ma sœur
T'étais ma sœur
j'ai pas compris,
Comment t'as pu,
T'aurais pas dû,
Non t'aurais jamais dû,
t'aurais jamais dû,

Trompée par mon cœur, trahie par ma sœur,
La seule en qui j'avais foi, confiance,
Est celle qui m'a mentie,
Aujourd'hui enfin, est venue ton heure,
Tu vas payer c'que t'as fait dans les moindres détails,
Ça je t'ai promis, X 4

Sarah Riani - l'Etranger

Tu ressembles à l’homme qui habite ici
Il me semble que tu as son sourire et son regard
Les mêmes habitudes quand tu te prépares
Oui c’est bien toi que je vois sur les photos avec moi

Je sens que tu portes son parfum
Trait pour trait tu lui ressembles bien

Mais pourtant quelque chose en toi m’échappe
C’est comme si entre temps
Quelqu’un d’autre avait pris ta place
Aujourd’hui rien n’est comme avant

Je ne sais plus qui tu es
Tu n’es pas l’homme que j’ai connu
Jamais il ne m’aurait ignoré chaque jour un peu plus

Je perds le cours de notre histoire
Lui ne se laissait pas emporter comme tu le fais tous les soirs
Je vis avec un étranger

Tu es la assis à sa place
Je te vois vivre sa vie jour après jour
Et tu me défie à ne rien dire du tout

Mais pourtant quelque chose en toi m’échappe
C’est comme si entre temps
Quelqu’un d’autre avait pris ta place
Aujourd’hui rien n’est comme avant

Je ne sais plus qui tu es
Tu n’es pas l’homme que j’ai connu
Jamais il ne m’aurait ignoré chaque jour un peu plus

Je perds le cours de notre histoire
Lui ne se laissait pas emporter comme tu le fais tous les soirs
Je vis avec un étranger

Avec un étranger

Chaque jour passé à tes cotés m’éloigne encore et encore de toi
J’ai beau avoir tout essayé
Rien n’y fait je ne te reconnais pas

Tu n’es qu’une mer
Qu’une mer

Je ne sais plus qui tu es
Tu n’es pas l’homme que j’ai connu
Jamais il ne m’aurait ignoré chaque jour un peu plus

Je perds le cours de notre histoire
Lui ne se laissait pas emporter comme tu le fais tous les soirs
Je vis,
Je vis avec un étranger

Sarah Riani - Comme Toi

[Couplet 1]
On s'est tout dis
Enfin je crois...
J’ai bien compris qu'il valait mieux en rester là
Je peux faire comme si
Ne t'en fais pas
S’il faut s'y faire alors sans doute qu’on s'y fera
Tu trouveras d’autres défis
À la poursuite d’autres vies
Mais maintenant…
Et moi maintenant…

[Refrain]
Je vais t'oublier
Tout recommencer
Laisse-moi mentir, laisse-moi faire semblant
Faut-il que je pleure ?
Faut-il avoir peur ?
Dois-je te maudire ou faire autrement ?
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi

[Couplet 2]
J’ai pas de mots
J’ai pas si mal
Juste un peu trop d'ego pour dire que c'est pas si grave
Il faut du temps
Enfin j'sais pas
C'est ce que disent les gens qui ne te connaissaient pas
Tu sauras faire avec
Quand moi je devrai faire sans
Et maintenant ?
Et maintenant…

[Refrain]
Je vais t'oublier
Tout recommencer
Laisse-moi mentir, laisse-moi faire semblant
Faut-il que je pleure ?
Faut-il avoir peur ?
Dois-je te maudire ou faire autrement ?
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi

Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi

[Refrain]
Je vais t'oublier
Tout recommencer
Laisse-moi mentir, laisse-moi faire semblant
Faut-il que je pleure ?
Faut-il avoir peur ?
Dois-je te maudire ou faire autrement ?
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi

Zayra - Jamais trop tard

Garder espoir
Quand les échecs
Se reflètent dans le miroir
J’écris mon histoire
Pour qu’un jour
Mes rêves deviennent victoire

J’ai cette voix qui me dit
De foncer d’y croire toujours
Car dans la vie

Il n'est jamais trop tard
Pour fuir ce qui ralentit
Trouver l’envie
Jamais trop tard
Pour vaincre ses doutes interdits
Vivre sa vie

Il n'est jamais trop tard
Pour fuir ce qui ralentit
Trouver l’envie
Il n'est jamais Jamais trop tard
Pour vaincre ses doutes interdits
Vivre sa vie

Il n’est jamais trop tard

Et même si je tombe
Plus d’une fois
Devrais-je souffrir pour ça
J’ai peur comme toi
Je ne sais pas
Si j’ai fait les bons choix

J’ai cette voix qui me dit
De foncer d’y croire toujours
Car dans la vie

Il n'est jamais trop tard
De fuir ce qui ralentit
Trouver l’envie
Non jamais trop tard
Pour vaincre ses doutes interdits
Vivre sa vie

Il n’est jamais trop tard
Pour fuir ce qui ralentit
Trouver l’envie
Non jamais trop tard
Pour vaincre ses doutes interdits
Vivre sa vie

Il n’est jamais trop tard

Et si ma vie est un choix (Fais-le, fais-le)
Si tes rêves t’emmène ailleurs
Non n’hésite pas

Si le destin brille pour toi (suis-le, suis-le)
Ne laisse jamais personne choisir pour toi

Il n'est Jamais trop tard
Pour fuir ce qui ralentit
Trouver l’envie
Non jamais trop tard
Pour vaincre ses doutes interdits
Vivre sa vie

Il n’est jamais trop tard
Pour fuir ce qui ralentit
Trouver l’envie
Non jamais trop tard
Pour vaincre ses doutes interdits
Vivre sa vie

Il n’est jamais trop tard

Céline Dion - Contre nature

Et on a éteint notre lumière
Celle qui nous guidait encore hier
Alors
Je voudrais te dire
Qu'il peut rester d'un amour si grand
Une étincelle qui défie le temps
Et puis
Je voudrais te dire

Chorus :
Que chaque jour sans toi
Me fait plus mal
Que toutes les blessures
Que chaque jour sans toi
N'est pas normal
C'est contre nature
Que chaque jour sans toi
Me fait plus mal
Que toutes les injures
Que chaque jour sans toi
Sans rien de toi
C'est contre nature

Même si entre nous il y a eu des guerres
On parlait d'amour encore hier
Alors
Je voudrais te dire
Que malgré la pluie l'hiver et les vents
Je n'oublierai pas nos soleils d'avant
Et puis
Je voudrais te dire

Que chaque jour sans toi
Me fait plus mal
Que toutes les blessures
Que chaque jour sans toi
N'est pas normal
C'est contre nature
Que chaque jour sans toi
Me fait plus mal
Que toutes les injures
Que chaque jour sans toi Sans rien de toi
C'est contre nature

C'est contre nature

Que chaque jour

Sans toi

Chaque jour

Sans toi

C'est contre nature

Que chaque jour sans toi
Me fait plus mal
Que toutes les blessures
Que chaque jour sans toi
N'est pas normal
C'est contre nature
Que chaque jour sans toi
Me fait plus mal
Que toutes les injures
Que chaque jour sans toi
Sans rien de toi
C'est contre nature

Céline Dion - Je sais pas

Détourner des rivières, porter des poids
Traverser des mers, je saurais faire

Défier des machines, narguer des lois
Les foudres divines, çà m'effraie pas

J'sais prendre un coup, le rendre aussi
River des clous, çà j'ai appris

J'suis pas victime, j'suis pas colombe
Et pour qu'on m'abîme, faut qu'je tombe

Je sais les hivers, je sais le froid
Mais la vie sans toi, je sais pas

Je savais le silence depuis longtemps
J'en sais la violence, son goût de sang

Rouges colères, sombres douleurs
Je sais ces guerres, j'en ai pas peur

Je sais me défendre, j'ai bien appris
On est pas des tendres par ici

Je sais les hivers, je sais le froid
Mais la vie sans toi, je sais pas

Lutte après lutte, pire après pire
Chaque minute, j'ai cru tenir

J'voudrais apprendre jour après jour
Mais qui commande à nos amours?

Je sais les hivers, je sais le froid
Mais la vie sans toi, je sais pas

Je sais pas
Je sais pas

Céline Dion - Pour que tu m'aimes encore

J'ai compris tous les mots,
J'ai bien compris, merci
Raisonnable et nouveau, c'est ainsi par ici
Que les choses ont changé, que les fleurs ont fané
Que le temps d'avant, c'était le temps d'avant
Que si tout zappe et lasse, les amours aussi passent

Il faut que tu saches

J'irai chercher ton coeur si tu l'emportes ailleurs
Même si dans tes danses d'autres dansent tes heures
J'irai chercher ton âme dans les froids dans les flammes
Je te jetterai des sorts pour que tu m'aimes encore

Fallait pas commencer m'attirer me toucher
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer
On me dit qu'aujourd'hui, on me dit que les autres font ainsi
Je ne suis pas les autres
Avant que l'on s'attache, avant que l'on se gâche

Je veux que tu saches

J'irai chercher ton coeur si tu l'emportes ailleurs
Même si dans tes danses d'autres dansent tes heures
J'irai chercher ton âme dans les froids dans les flammes
Je te jetterai des sorts pour que tu m'aimes encore

Je trouverai des langages pour chanter tes louanges
Je ferai nos bagages pour d'infinies vendanges
Les formules magiques des marabouts d'Afrique
J'les dirai sans remords pour que tu m'aimes encore

Je m'inventerai reine pour que tu me retiennes
Je me ferai nouvelle pour que le feu reprenne
Je deviendrai ces autres qui te donnent du plaisir
Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Plus brillante plus belle pour une autre étincelle
Je me changerai en or pour que tu m'aimes encore

jeudi 2 juillet 2015

Shy'm - En Apesanteur

J'arrive à me glisser
Juste avant que les portes ne se referment
Elle me dit quel étage
Et sa voix me fait quitter la terre ferme
Alors
Les chiffres dansent
Tout se mélange
Je suis en tête-à-tête avec un ange

Ref.:
En apesanteur
Pourvu que les secondes soient des heures
En apesanteur
Pourvu qu'on soit les seuls
Dans cet ascenseur

Elle arrange ses cheveux
J'ai le coeur juste au bord des yeux
Et sans la regarder je sens la chaleur
D'un autre langage
Alors
Les yeux rivés
Sur les étages
Pourvu que rien n'arrête le voyage

Ref.:
En apesanteur
Pourvu que les secondes soient des heures
En apesanteur
Pourvu qu'on soit les seuls
Dans cet ascenseur
Dans cet ascenseur

J'arrive à me glisser
Juste avant que les portes ne se referment

Ref.:
En apesanteur
Pourvu que les secondes soient des heures
En apesanteur
Pourvu qu'on soit les seuls
Dans cet ascenseur

En apesanteur
Pourvu que les secondes soient des heures
En apesanteur
Pourvu qu'on soit les seuls
Dans cet ascenseur

Judith - Badaboum

Pourquoi
tout s'élève et retombe s'évapore comme un rien
On se croit bien solide quand soudain
Ta-tadada

Pourquoi
tout commence tout finit et se perd se transforme
Le bel arbre réduit en viles feuilles mornes
Ta-tadada

Badam-badaboumbambim
Non ça n'est pas ce que l'on pense
Rien qu'un jeu d'amis intimes en toute innocence
Quelques figures acrobatiques,
trois coups de baguette magique
Puis s'en est allé
Il s'en est allé

Badam-badaboumbambim
Cette histoire n'a plus d'importance
Une goutte de plus infime dans l'océan dense
Comme un jouet dont on se lasse
Et tant pis si il se casse
Il s'en est allé
Il s'en est allé

Etrange
comme un geste un regard nous rassure puis nous perd