mardi 30 décembre 2014

Judith - Le bon vent

Je sais bien qu'il y a pire et qu'il y a mieux que moi
Mais au-delà de nos soupirs et bien au-delà
C'est bien peu de le dire,
Oui mais moi j'y crois
Je demande à ton sourire de se tenir près car:
Le bon vent viendra chasser les mauvais tours,
Les printemps viendront balayer les mauvais jours
Le bon vent viendra chasser les mauvais tours,
Les printemps viendront balayer les mauvais jours.
Tous ces gens que l'on devine,
débordant de tours,
Tous ces gens qu'on imagine plus heureux que nous,
Oh crois-tu qu'ils se dessinent un autre idéale?
Sous le poid de ta routine ce serait pas si mal
Mais le bon vent viendra chasser les mauvais tours,
Les printemps viendront balayer les mauvais jours
Le bon vent viendra chasser les mauvais tours,
Les printemps viendront balayer les mauvais jours.
Dis-moi si je délire,
Si je ne vais pas bien,
Puis-je encore te retenir?
Ou est-ce déjà la fin?
S'il n'y a plus d'avenir
Si tu ne vois plus rien,
Ai la façon de me dire car si tu te souviens:
Le bon vent viendra chasser les mauvais tours,
Les printemps viendront balayer les mauvais jours,
Le bon vent viendra chasser les mauvais tours,
Les printemps viendront balayer les mauvais jours
le bon vent viendra chasser les mauvais tours,
Les printemps viendront balayer les mauvais jours,
Le bon vent tala tala la la la la
lalalalala
Viendra chasser
lalalalalalala
Le bon vent
Chasser
(Chasser)

Judith - Là Où Je Vais

Ça me dépasse
Tes envies de rester en place
Tu sais
A chaque jour passé
J'ai fait le tour d'une vie sans rêver
Faire face
Aux bruits des regrets
Aux destins ratés
Tu vas me manquer
Je trace
Pour mieux retrouver
Celle qui nous plaisait

Là où je vais
D'autres jours et d'autres nuits
Là où je vais
C'est l'éveil après l'ennui
Là où je vais
Les gens savent encore donner
Ils veulent d'abord exister
Là où je vais
Je fuis

Ça te dépasse
Nos envies de changer d'espace
Je sais
Le thème est lourd
L'amour
Quand on est femme, le compte est à rebours
Crois-moi
On ne revient plus
Des moments perdus
D'un nous dévêtu
Suis-moi
Rendons nos armures
Toi seul me rassures

Là où je vais

Là où je vais
On voit rien avec des si
Là où je vais
La promesse d'un autre lit
Là où je vais
L'eau que je ne connais pas
Suivre l'appel d'autres voix

Là où je vais
Je vis
D'autres jours et d'autres nuits
Là où je vais
C'est l'éveil après l'ennui
Je vis

Là où je vais, Là où je vais, Là où je vais

Là où je vais
Je vis

jeudi 25 décembre 2014

Shy'm - Je Suis Moi

Je n'ai aucune envie de dire
Ce que je ne pense pas
Aucune envie de fuir
Ce que je ne vois pas
Dis-moi si on ne devrait pas tous être comme ça
Suis (moi suis moi) je t'emmène là où le fou est roi

Dans ce grand cirque la comédie ne me changera pas
Je n'ai jamais eu peur de devoir tourner le dos
Et dans ce bal des masques, les clowns ne m'impressionnent pas
Je peux jouer s'il le faut...

Je suis moi (I am me), je suis moi (I am me), je suis moi
Oh dans tout mes états
Quoi qu'on en dise
Je suis moi (I am me), je suis moi (I am me), je suis moi
Oh dans tout mes états
Quoiqu'on en dise

Plus comme elle, moins comme celle-ci
Au paradis des références, c'est plutôt celle-ci
Le rôle te va à merveille
Enfile ton costume
Sois simplement belle
Souris, assure

Dans ce grand cirque, la comédie ne me changera pas
Je n'ai jamais eu peur de devoir tourner le dos
Et dans ce bal des masques, les clowns ne m'impressionnent pas
Je peux jouer s'il le faut...

Je suis moi (I am me), je suis moi (I am me), je suis moi
Oh dans tout mes états
Quoiqu'on en dise
Je suis moi (I am me), je suis moi (I am me), je suis moi

I am me
I am me
Oh dans tout mes états
Quoiqu'on en dise
I am me
I am me
Oh dans tout mes états
Quoiqu'on en dise

Je suis moi, je suis moi, je suis moi
Dans tout mes états
Quoiqu'on en dise
Je suis moi, je suis moi, je suis moi
Dans tout mes états
Quoiqu'on en dise

Je suis moi (I am me), je suis moi (I am me), je suis moi
Oh dans tout mes états
Quoiqu'on en dise
Je suis moi (I am me), je suis moi (I am me), je suis moi
Oh dans tout mes états
Quoiqu'on en dise

Je suis moi (I am me), je suis moi (I am me), je suis moi
Oh dans tout mes états
Quoiqu'on en dise je suis moi...

Isabelle Boulay - Il Suffirait De Presque Rien

Il suffirait de presque rien
Peut-être dix années de moins
Pour que je te dise "Je t´aime"
Que je te prenne par la main
Pour t´emmener à Saint-Germain
T´offrir un autre café-crème

Mais pourquoi faire du cinéma
Fillette allons regarde-moi
Et vois les rides qui nous séparent
A quoi bon jouer la comédie
Du vieil amant qui rajeunit
Toi même ferais semblant d´y croire

Vraiment de quoi aurions-nous l´air
J´entends déjà les commentaires
"Elle est jolie, comment peut-il encore lui plaire
Elle au printemps, lui en hiver"

Il suffirait de presque rien
Pourtant personne tu le sais bien
Ne repasse par sa jeunesse

Ne sois pas stupide et comprends
Si j´avais comme toi vingt ans
Je te couvrirais de promesses

Allons bon voilà ton sourire
Qui tourne à l´eau et qui chavire
Je ne veux pas que tu sois triste
Imagine ta vie demain
Tout à côté d´un clown en train
De faire son dernier tour de piste

Vraiment de quoi aurais-tu l´air
J´entends déjà les commentaires
"Elle est jolie, comment peut-il encore lui plaire
Elle au printemps, lui en hiver"

C´est un autre que moi demain
Qui t´emmènera à St-Germain
Prendre le premier café crème
Il suffisait de presque rien
Peut-être dix années de moins
Pour que je te dise "Je t´aime"

Isabelle Boulay - Ma liberté

Ma liberté
Longtemps je t'ai gardée
Comme une perle rare
Ma liberté
C'est toi qui m'as aidé
A larguer les amarres
Pour aller n'importe où
Pour aller jusqu'au bout
Des chemins de fortune
Pour cueillir en rêvant
Une rose des vents
Sur un rayon de lune


Ma liberté
Devant tes volontés
Mon âme était soumise
Ma liberté
Je t'avais tout donné
Ma dernière chemise
Et combien j'ai souffert
Pour pouvoir satisfaire
Tes moindres exigences
J'ai changé de pays
J'ai perdu mes amis
Pour gagner ta confiance


Ma liberté
Tu as su désarmer
Mes moindres habitudes
Ma liberté
Toi qui m'as fait aimer
Même la solitude
Toi qui m'as fait sourire
Quand je voyais finir
Une belle aventure
Toi qui m'as protégé
Quand j'allais me cacher
Pour soigner mes blessures


Ma liberté
Pourtant je t'ai quittée
Une nuit de décembre

J'ai déserté

Les chemins écartés

Que nous suivions ensemble

Lorsque sans me méfier

Les pieds et poings liés

Je me suis laissé faire
Et je t'ai trahie pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière


Et je t'ai trahie pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière

Amel Bent - Où Je Vais

Ooooh
Chanter,
Chanter pour se dessiner un monde
C’est pas si loin le temps
Où je m’en allais,
Errer, pour sentir les mélodies
Qui m’inondaient d’espoir,
Je chantais pour oublier
Tapis dans l’ombre,
Tu me regardes dans les yeux
Me prends par la main,
Et me souris enfin,
D’un geste tu m’apaises
Et me réchauffe un peu
Je suis bien,
Mais est-ce vraiment ce que je veux ?

[Refrain]
Mais qu’est-ce que j’ai fait ?
Où Je vais ?
Ce poème est un Adieu à ce que j’étais
Pourquoi moi ? Je ne sais pas
Quel est ce monde où tu m’emmènes ?
Et je revois,
Le cours de ma vie
Je crains que rien ne soit plus pareil
Mais je ne regrette rien
Non, je ne regrette rien

Pleurer,
Pleurer, mes amis, mes illusions,
Purifier derrière les murs d’une prison dorée
Mais garder l’envie,
Vivre ma passion
Qui sépare un écran de télévision,
Sorti de l’ombre,
Je te regarde dans les yeux,
Et je te sens si fragile
Dans ton châteaux d’argile,
D’un geste tu me nargues,
Et disparais un peu ainsi soit-il …
Car c’est vraiment ce que je veux !

[Refrain x3]

Amel Bent - Ne Retiens Pas Tes Larmes

Une histoire qui tombe à l'eau
Quelques mots sur ton piano
C'est fini
C'est toute une vie
Qui s'assombrit

Je l'ai vu dans ton regard
J'ai senti ton désespoir
A quoi bon
Faire semblant
D'y croire

Ref. Ne retiens pas tes larmes
Laisses aller ton chagrin
C'est une page qui se tourne
Et tu n'y peux rien
Ne retiens pas tes larmes
Pleurer ça fait du bien
Et si tu as de la peine
Tu sais que je t'aime
Je ne serais jamais loin

Tu t'accroches à ton passé
Comme si tout s'était figé
Aujourd'hui
Il faut s'aider
Abandonner
La douleur qui s'installe
Cette absence qui fait si mal
N'aie pas peur
Écoutes ton coeur

Ref. Ne retiens pas tes larmes
Laisses aller ton chagrin
C'est une page qui se tourne
Et tu n'y peux rien
Ne retiens pas tes larmes
Pleurer ça fait du bien
Et si tu as de la peine
Tu sais que je t'aime
Je ne serais jamais loin

Ne retiens pas tes larmes
Laisse aller ton chagrin
Si tu as de la peine
Souviens-toi que je t'aime
Je ne serais jamais loin

mercredi 24 décembre 2014

Annie Villeneuve - Quand je ferme les yeux

Quand je ferme les yeux
Je te vois encore un peu
Et j'imagine simplement
Avoir envie d'arrêter le temps

Quand je ferme les yeux
Je nous vois devenir vieux
Et si je meurs avant toi
Laisse moi partir seule juste une fois

Même si je pleure, même si je rage
Même si le ciel est un orage
Moi je t'aime
Oui je t'aime mon amour

Quand je ferme les yeux
C'est que nous sommes tous les deux
Et si je pense à toi trop fort
Un simple soupir et je m'endors

Même si je pleure, même si je rage
Même si le ciel est un orage
Moi je t'aime
Oui je t'aime mon amour
Pour toujours

Quand la vie nous sépare
Il n'est jamais trop tard
Ton silence est trop lourd
Parle-moi

Quand je ferme les yeux
Je nous vois encore heureux

dimanche 21 décembre 2014

Vanessa Paradis - Station Quatre Septembre

On s'est connus un matin station quatre septembre
Reconnus dès le lendemain pour aller boire un café ensemble
On en a fait du chemin, du moins il me semble
Depuis le premier verre de vin au dernier baiser sans la langue
On a connu les arrières cours, les frimas de décembre
Les ingénues qui portent court, qui font du pied aux pieds-tendres
Les nuits moites allongé sur le coco et la cendre
Le ?? nu, la misère nue mais quel bonheur ensemble

Même au siècle prochain j'en parlerai encore
Même au siècle prochain j'en parlerai encore
Même au siècle prochain j'en pleurerai encore
Même au siècle prochain j'en pleurerai encore

On s'est perdus un matin station quatre septembre
Reperdus, ivres de ce vin qui vous fait les yeux en amandes
On a rasé quelques murs, toi levé quelque jambes
Une pensée saugrenue, dire adieu à ces grands ensembles
Adieu nuits tendres, adieu caresses, adieu lait à l'amande
Adieu relative allégresse de prendre un café ensemble

Même au siècle prochain j'en parlerai encore
Même au siècle prochain j'en parlerai encore
Même au siècle prochain j'en pleurerai encore
Même au siècle prochain j'en pleurerai encore
J'en pleurerai encore

Même au siècle prochain j'en parlerai encore
Même au siècle prochain j'en parlerai encore
Même au siècle prochain j'en pleurerai encore
Même au siècle prochain j'en pleurerai encore
J'en pleurerai encore

TAL - Marcher au Soleil

Oh oh oh oh oh oh oh ohoo
oh oh oh oh oh oh oh ohoo
oh oh oh oh oh oh oh ohoo
oh oh oh oh oh oh oh ohoo

BRIDGE
Et si ce soir le monde était un autre
Et rien a perdre on ira jusqu’au bout
Ouvre les yeux derrière les apparences
Envie de croire à la seconde chance

COUPLET
Et, et quand tu t'endors
Je rêve éveillée
Et sans un effort
Nous ré inventer

REFRAIN
Viens je t’emmène pour tout oublier
et marcher sous le soleil
viens je t’emmène tout recommencer
et regarder vers le ciel
et quand tout va mal
quand la vie s'emporte
je laisse le hasard frapper a ma porte
Viens je t’emmène pour tout oublier
Et marcher au soleil
oh oh oh oh oh oh oh oh ohoo
oh oh oh oh oh oh oh oh ohoo

BRIDGE
Les jours s'effacent et le temps passe
Apprend a regarder l'amour en face
Les faux départs les mots qui fond peur
On refait tout prends de la hauteur

COUPLET

REFRAIN

Ouuuuuuuuuuuuuuuuh ouuuuuuuuuuuuuh

Viens je t’emmène pour tout oublier
et marcher sous le soleil
et regarder vers le ciel
Nooooooooooooohoooooo
Viens je t’emmène pour tout oublier
et marcher au le soleil
Oh oh oh oh oh oh oh oh
Et marcher au soleil
Et marcher au soleil
Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh
oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh

dimanche 7 décembre 2014

Shy'm - L'effet de serre

J’ai mal à l’âme
J’ai mal à l’homme
Je suis solitaire
Je suis claustro-homme
Puisqu’il fait beau dehors
Pourquoi on s’enferme
Puisqu’il fait beau dehors
Dis moi pourquoi on s’enferme

Respire, Respire, respire , respire l’air
Sortir, sortir, sortir de l’effet de serre
Respire l’air, l’air, l’air
Respire l’air, l’air, l’air

J’ai mal au corps
J’ai mal au coeur quand tu reviens
Et je suis le quart d’heure

Qui va et qui vient
Puisqu’il fait beau dehors
Pourquoi on s’enferme
Puisqu’il fait beau dehors
Dis moi pourquoi on s’emmerde

Respire, Respire, respire , respire l’air
Sortir, sortir, sortir de l’effet de serre
Respire l’air, l’air, l’air
Respire l’air, l’air, l’air

Respire, Respire, respire , respire l’air
Sortir, sortir, sortir de l’effet de serre
Respire l’air, l’air, l’air
Respire l’air, l’air, l’air
Respire l’air, l’air, l’air
Respire l’air, l’air, l’air

dimanche 23 novembre 2014

SHY'M - Tourne

Vivre à cent à l'heure tout passe comme dans un film ne plus voir passer les heures à marcher sur un fil c'est me, myself et moi
Égoïste malgrès moi mais attrape le train où sans toi il ira

Toujours dans le speed, speed
Vouloir toujours rouler plus vite
Traverser cette ville les portraits qui s'éffacent si vite jamais dans la file file celle-ci doit toujours rouler plus vite au point où ça me gène quelques fois

Et je vois la vie qui défile
Perdu mon équilibre
Paris, Tokio à mon île
Je cours cours et c'est tellement rare qu'on en profite dans ce rôle en soliste j'oublie mon speed et je cours cours

REFRAIN
Et je (tourne tourne) tourne la page
Plus une image (tourne tourne) que des visages qui tourne qui tourne en rond (tourne tourne) tourne la page (tourne tourne) plus une image (tourne tourne) que des visages qui tourne, qui tourne en rond

Vise dans ce tourbillon au rythme infernale partout où l'on passe y'a comme une ambiance de carnaval c'est ma mélodie et moi mes coups de blues et mes tracas qui m'accompagne me suivent pas à pas mais

Toujours dans le speed, speed
Vouloir toujours rouler plus vite
Traverser cette ville les portraits qui s'éffacent si vite jamais dans la file file celle-ci doit toujours rouler plus vite au point où ça me gène quelques fois

Et je vois la vie qui défile
Perdu mon équilibre
Paris, Tokio à mon île
Je cours cours et c'est tellement rare qu'on en profite dans ce rôle en soliste j'oublie mon speed et je cours cours

REFRAIN
Et je (tourne tourne) tourne la page
Plus une image (tourne tourne) que des visages qui tourne qui tourne en rond (tourne tourne) tourne la page (tourne tourne) plus une image (tourne tourne) que des visages qui tourne, qui tourne en rond

SHY'M - Prendre L'Air

Oh ces yeux qui me dévorent
La rage au ventre
Ma colère est palpable
Glissante est la pente
Oh ce doigt qui me pointe
Quand plus rien ne va
On sait très bien comment ça finira

Mais qui de nous
Fera le premier pas
Parfois j’ai peur de nous
Quand on est aussi bas
Quand un rien enflamme tout
Me, myself par-dessus tout
On ne lâche pas, lâche pas, lâche pas

Y’a comme une étincelle
Dans le ciel ce soir
Je sens trembler la terre
L’apocalypse est ce soir
On semble partis pour la guerre
Partis pour la guerre
On devrait prendre le temps de se calmer

Y’a comme une étincelle
Dans le ciel ce soir
Je sens trembler la terre
L’apocalypse est ce soir
On semble partis pour la guerre
Partis pour la guerre
On devrait prendre le temps de se calmer, prendre le temps
D’aller prendre l’air
D’aller prendre l’air
D’aller prendre l’aiiir, l’aiiir...

Oh ces mots qui ne reviennent
Qu'à ces rendez-vous
Qui sera le plus mesquin
Qui sera le plus fou
Oh ces veines qui enflent
Pour cracher le venin
On sait pourtant que ça ne mène à rien

Mais qui de nous
Fera le premier pas
Parfois j’ai peur de nous
Quand on est aussi bas
Quand un rien enflamme tout
Me, myself par-dessus tout
On ne lâche pas, lâche pas, lâche pas

Y’a comme une étincelle
Dans le ciel ce soir
Je sens trembler la terre
L’apocalypse est ce soir
On semble partis pour la guerre
Partis pour la guerre
On devrait prendre le temps de se calmer

Y’a comme une étincelle
Dans le ciel ce soir
Je sens trembler la terre
L’apocalypse est ce soir
On semble partis pour la guerre
Partis pour la guerre
On devrait prendre le temps de se calmer, prendre le temps
D’aller prendre l’air
D’aller prendre l’air
D’aller prendre l’aiiir, l’aiiir...

On devrait prendre le temps de se calmer...

Y’a comme une étincelle
Dans le ciel ce soir
Je sens trembler la terre
L’apocalypse est ce soir
On semble partis pour la guerre
Partis pour la guerre
On devrait prendre le temps de se calmer

Y’a comme une étincelle
Dans le ciel ce soir
Je sens trembler la terre
L’apocalypse est ce soir
On semble partis pour la guerre
Partis pour la guerre
On devrait prendre le temps de se calmer, prendre le temps
D’aller prendre l’air

TAL - À l'international

J’aimerai bien faire de grand voyage
Découvrir des pays sauvages,
Tous ces trésors que l’ont nous cache
Les mines d’or que les hommes s’arrachent
Savoir à quoi ressemble la Louisiane
Et traverser l’Amérique en décapotable

[REFRAIN]
Mais toi tu m’emmène je ne sais ou
Tu me dis je t’aime un peu partout
Tu sais faire voyager mon cœur
À l’international
Toi tu me balade chaque jour
Tu es le plus beau des rendez vous
Lorsque tu me dis que tu m’aimes
A l’international

J’ai des projets tout plein la tête
Des valises qui sont toujours prêtes
Et ma guitare pour te chanter
Que l’essentiel est à mes côtés
Je me promène dans tes yeux
Dans ton monde merveilleux
Tu es l’unique continent qui me rend heureuse

[REFRAIN]

Hey yo One two one time for your mind
This is how we do it
Don’t stop the feelin’
The mood is right baby boy
Don’t break it
You know I like the stars
Damn I like the way you do it
Smile for me cuz your smile is so beautiful
Talk to me the way you talk to me is so beautiful
Dance for me cuz your body body body yeah baby baby
Is so unbelievable

[REFRAIN] [x2]

A l’international [x4]

Amel Bent - Ma Philosophie

Je n'ai qu'une philosophie
Être acceptée comme je suis
Malgré tout ce qu'on me dit
Je reste le poing levé
Pour le meilleur comme le pire
Je suis métisse mais pas martyre
J'avance le coeur léger
Mais toujours le poing levé

Lever la tête, bomber le torse
Sans cesse redoubler d'efforts
La vie ne m'en laisse pas le choix
Je suis l'as qui bat le roi
Malgré nos peines, nos différences
Et toutes ces injures incessantes
Moi je lèverai le poing
Encore plus haut, encore plus loin

Refren:
Viser la Lune
Ça me fait pas peur
Même à l'usure
J'y crois encore et en coeur
Des sacrifices
S'il le faut j'en ferai
J'en ai déjà fait
Mais toujours le poing levé

Je ne suis pas comme toutes ces filles
Qu'on dévisage, qu'on déshabille
Moi j'ai des formes et des rondeurs
Ça sert à réchauffer les coeurs
Fille de quartier populair
J'y ai appris à etre fier
Bien plus d'amour que de misère
Bien plus de coeur que de pierre

Je n'ai qu'une philosophie
Être acceptée comme je suis
Avec la force et le sourire
Le poing levé vers l'avenir
Lever la tête, bomber le torse
Sans cesse redoubler d'efforts
La vie ne m'en laisse pas le choix
Je suis l'as qui bat le roi

Refren x3

TWIN TWIN - Je Vais Très Bien

Je sais déjà pour mes problèmes de fric.
C’est pas la peine de m’en parler encore.
J’ai bien vu que toutes les filles sont hardcore.

Un gars m’a dit : « Deviens riche ou meurs ».
Un autre m’a dit qu’il avait très peur.
J’ai pas compris alors j’ai rien dit.

Une fille m’a dit qu’elle pleurait la nuit.
Une autre m’a dit : « Pourquoi tu ris ? »
J’ai pas bien su quoi leur dire aussi.

Je voudrais bien pouvoir dans la vie
Rester toujours celui que je suis.
À ceux que j’aime je leur dis :

REFRAIN X2
Je vais très bien !
Ne t’en fais pas !
Je vais très bien dans ma tête
Et dans ma tête, y’a des boum, y’a des bim, y’a des bam, y’a des splash

J’ai vu des choses, tu sais, crois-moi.
Je suis pas né dans les roses, tu vois.
Et je veux pas crever tout seul chez moi.

Je veux bien pleurer avec toi, tu sais.
Tu peux aussi me raconter tes secrets,
Mais après dis-moi qu’on ira danser.

Dis-moi qu’on boira, qu’on fera la fête !
Jure-moi qu’on fera l’amour comme des bêtes.
Je veux plus jamais dormir, c’est trop bête !

Quand on aura enfin tout dit sur nous,
On pourra tous être heureux comme des fous !
On pourra dire que rien ne va plus du tout !

REFRAIN X2

On trouve son bonheur comme on peut, comme on veut.
Chacun fait son bout de chemin, moi j’essaye de faire de mon mieux.
Je me sens seul si souvent, et dans ma tête parfois je suis perdu,
Mais je continue et je me bats. Je m’avouerai jamais vaincu.
La vie c’est comme une aventure à la poursuite du bonheur.
Ouais ! Le soleil ne se lève jamais à la même heure !
J’ai plus sommeil le soir, tous les jours je deviens meilleur !
Et je vis à fond sans m’arrêter, et je le fais avec le cœur !

REFRAIN X4

Kate Ryan - La Promesse

J’irai a ton secours
Je laiss’rai mes amours
Si tu me fais sur I’heure
Une place dans ton coeur
Je ne peux vivre que dans ta lumiere
Avec toi j’irai jusqu’au bout de la terre
Tous les jours

Souviens-toi de nos idéaux
Doux parfum du passé
J’ai gardé tous nos reves au chaud
La promesse n’est pas oublié
La promesse n’est pas oublié

Les désirs me déchirent
Les secrets me dévorent
Retiens-moi je chavire
Quand j’ai la fievre au corps
Tu es celui qui comprend mes silences
Un coup de cour souffle de providence
Tous les jours

Souviens-toi de nos idéaux
Doux parfum du passé
J’ai gardé tous nos reves au chaud
La promesse n’est pas oublié
La promesse n’est pas oublié

Je ne peux vivre que dans ta lumiere
Avec toi j’irai jusqu’au bout de la terre
Tous les jours

Souviens-toi de nos idéaux
Doux parfum du passé
J’ai gardé tous nos reves au chaud
La promesse n’est pas oublié
La promesse n’est pas oublié

mardi 18 novembre 2014

SHY'M - On se fout de nous

Et passent, passent, passent, passent, passent, passent les jours,
Et rien, non rien, rien ne change sur le parcours,
Ce sont les mêmes pages qui défilent,
Les mêmes vers qu'on récite,
Le même vieux film que depuis cent fois on rembobine,

Et on s'accroche et on s'acharne,
Et on s'abîme et on se gâche,
On s'épuise et on s'entame,
On s'enlise et on s'éloigne.
Et on s'accroche et on s'acharne,
On se brise et on s'attarde,
Ne soyez pas si cons...

Puisqu'on se fout de nous,
Puisqu'on se fout de tout, de nous,
Puisqu'on n'a plus rien à se dire à part "Bonjour, Bonsoir Chéri".
Puisqu'on se fout de nous,
Puisqu'on se fout de tout, de nous,
Puisqu'on n'a plus rien à se dire à part "Salut, ça va Chéri ?".
Puisqu'on se fout de tout,
Puisqu'on se fout de nous.

Et passent, passent, passent, passent, passent, passent les jours,
Comme un lointain souvenir la dernière fois qu'on s'est fait la cour.
On ne s'épuise même plus à chercher les réponses,
On ne sait même plus quelle est la question,
Il faudrait fouiller dans les décombres.

Et on s'accroche et on s'acharne,
Et on s'abîme et on se gâche,
On s'épuise et on s'entame,
On s'enlise et on s'éloigne.
Et on s'accroche et on s'acharne,
On se brise et on s'attarde,
Ne soyez pas si cons...

Puisqu'on se fout de nous,
Puisqu'on se fout de tout, de nous,
Puisqu'on n'a plus rien à se dire à part "Bonjour, Bonsoir Chéri".
Puisqu'on se fout de nous,
Puisqu'on se fout de tout, de nous,
Puisqu'on n'a plus rien à se dire à part "Salut, ça va Chéri ?".
Puisqu'on se fout de tout.
Puisqu'on se fout de nous.

Soyons excessivement libre, intensément fous,
Oui, excessivement libre, intensément fous !

Puisqu'on se fout de nous,
Puisqu'on se fout de tout, de nous,
Puisqu'on n'a plus rien à se dire...
Puisqu'on se fout de nous,
Puisqu'on se fout de tout, de nous,
Puisqu'on n'a plus rien à se dire...

Puisqu'on se fout de nous,
Puisqu'on se fout de tout, de nous,
Puisqu'on n'a plus rien à se dire à part "Bonjour, Bonsoir Chéri".
Puisqu'on se fout de nous,
Puisqu'on se fout de tout, de nous,
Puisqu'on n'a plus rien à se dire à part "Salut, ça va Chéri ?".
Puisqu'on se fout de tout.

Et on s'accroche et on s'acharne,
Et on s'abîme et on se gâche,
On s'épuise et on s'entame,
On s'enlise et on s'éloigne.
(Puisqu'on se fout de nous)
Et on s'accroche et on s'acharne,
On se brise et on s'attarde.
Ne soyez pas si cons...

Shy'm - Et Alors !

Parlez-moi de ceux qui osent et qui incarnent la différence
Ceux qui posent sans qu'on leur dise mais comme ils le pensent.
Parlez-moi de personnalité, d'originalité, d'idées.

Et alors ! Mais qu'est-ce que ça te fait
Si je n'aime pas les protocoles, les idées fixes, les copier-coller ?
Et alors ! Mais qu'est-ce que ça te fait
Si j'ose les nœuds pap' et les Derby garçonne décalées ?
Et alors ! Et alors !

Parlez-moi de punk, de rock, de street, de pop ou de Bohême.
Qu'importe l'univers, l'addiction est la même !
Parlez-moi de créativité, d'originalité, d'idées
De putain d'fashionista, de putain d'fashionista.
De putain d'fashionista, de putain d'fashionista.

Et alors ! Mais qu'est-ce que ça te fait
Si je n'aime pas les protocoles, les idées fixes, les copier-coller ?
Et alors ! Mais qu'est-ce que ça te fait
Si j'ose les nœuds pap' et les Derby garçonne décalées ?
Et alors ! Et alors !

Et alors ! Mais qu'est-ce que ça te fait
Si je n'aime pas les protocoles, les idées fixes, les copier-coller ?
Et alors ! Mais qu'est-ce que ça te fait
Si j'ose les nœuds pap' et les bustiers Franck Sorbier ?
Et alors ! Et alors !

TAL - Je Prends le Large

Vouloir m'échapper de tout,
juste une envie de respirer.
Ne me demandez pas ou,
je n'ai pas de chemins tracés.
Ici c'est déja le passé,
je n'ai pas l'âge pour les regrets.
Ailleurs je sais que je vivrais un jour nouveau.

Oh Oh Oh Oh ....

[REFRAIN]
Ce soir je prend le large,
sans savoir ou je vais,
je suivrais les étoiles.
Oh Oh Oh Oh ...
Ce soir je prend le large,
je vis ma destinée,
mon chemin c'est ma liberté.
Oh Oh Oh Oh ...


Je pars pour me retrouver,
J'ai ma vie a réinventé.
Je verrais bien si j'ai tord,
je n'ai pas l'âge pour les remors,
faire passer tous les feux au vert,
dépasser toutes les frontières.
Ailleurs je sais que je vivrais un jour nouveau.

[REFRAIN]

Je prend le large,
mon coeur s'emballe.
Prendre un nouveau départ, recommencer
Ailleurs je sais que je vivrais.

[REFRAIN ]

TAL - Le Sens de la Vie

J'ai voulu dormir, et j'ai fermé les yeux,
Sans même voir que le ciel était bleu.
Je me suis réveillée sous un nouveau soleil
Et depuis ce jour là rien n'est pareil.
Lumières des projecteurs qui réchauffent mon coeur,
Tout au fond de moi je n'ai plus jamais peur.

J'ai trouvé le sens de la raison qui m'entraîne,
A chaque pas sur le devant de la scène.
J'ai trouvé le sens de la vie que je mène
Et je l'aime.

C'est une évidence, j'ai trouvé ma voie,
Je prends mon envol mais je n'oublie pas
Les paroles d'une chanson d'enfance,
Qui me rappelle d'où je viens, d'où je tiens ma chance.
Lumieres artificielles qui fait briller mes yeux
Et je sors de l'ombre, je sais ce que je veux.

J'ai trouvé le sens de la raison qui m'entraîne,
A chaque pas sur le devant de la scène.
J'ai trouvé le sens de la vie que je mène
Et je l'aime.
J'ai trouvé le sens de la raison qui m'entraîne,
A chaque pas sur le devant de la scène.
J'ai trouvé le sens de la vie que je mène
Et je l'aime.

De sens en contre-sens, on se perd toujours,
Quand on ne fait pas les choses avec un peu d'amour.
C'est peut-être lui qui rend notre ambition fascinante,
Il est dans ma voix, c'est pour ça que je chante.

J'ai trouvé le sens de la raison qui m'entraîne,
A chaque pas sur le devant de la scène.
J'ai trouvé le sens de la vie que je mène
Et je l'aime.
J'ai trouvé le sens de la raison qui m'entraîne,
A chaque pas sur le devant de la scène.
J'ai trouvé le sens de la vie que je mène
Et je l'aime.

Même dans le ciel qui se voile,
Il y a toujours une étoile, qui scintille
Et nous guide sur le chemin de nos rêves
Et quand on y croit, un nouveau jour se lève

J'ai trouvé le sens de la raison qui m'entraîne,
A chaque pas sur le devant de la scène.
J'ai trouvé le sens de la vie que je mène
Et je l'aime.
J'ai trouvé le sens de la raison qui m'entraîne,
A chaque pas sur le devant de la scène.
J'ai trouvé le sens de la vie que je mène
Et je l'aime.

Joyce Jonathan - Je ne sais pas

Il y a des mots qui me gène des centaines de mots des milliers de rengaines qui ne sont jamais les mêmes

Comment te dire je veux pas te mentir tu m'attires et c'est la que ce trouve le vrai fond du problème

Ton orgueil tes caprices tes baisers des délices tes désirs des supplices je vois vraiment pas où ça nous mènes

Alors, on se raisonne c'est pas la fin de notre monde
Et à tord on se questionne encore une dernière fois

Je ne sais pas comment te dire j'aurais peur de tout foutre en l'air de tout détruire
Un tas d'idées à mettre au clair depuis longtemps
Mais j'ai toujours laissé derrière mes sentiments

Parfois je me dis que j'ai tors de rester si passive mais toi tu me regarde moi je te dévore
Et c'est parfois trop dur de discerner l'amour
Mon ami mon amant mon amour et bien plus encore

Alors, on se raisonne c'est pas la fin de notre monde
Et à tord on se questionne encore une dernière fois

Je ne sais pas comment te dire j'aurais peur de tout foutre en l'air de tout détruire
Un tas d'idées à mettre au clair depuis longtemps
Mais j'ai toujours laissé derrière mes sentiments
(x 2)

je te veux toi avec défaut et tes problèmes de fabrications
je te veux toi j'veux pas un faux pas de contrefaçons
j'veux pas te rendre pour prendre un autre
j' veux pas te vendre pour une ou deux fautes
je veux tes mots je veux ta peau c'est jamais trop
je te veux plus changer ta vie qui veut un autre un peu plus joli
je ne veux pas je ne veux plus jamais voulu
et puis t'es qui j'te connais pas t'as du rêver ce n'était pas moi
mes confusions tu les connais laissons tomber

comment te dire j'aurais peur de tout foutre en l'air de tout détruire
Un tas d'idées à mettre au clair depuis longtemps
Mais j'ai toujours laissé derrière mes sentiments

Je ne sais pas comment te dire j'aurais peur de tout foutre en l'air de tout détruire
Un tas d'idées à mettre au clair depuis longtemps
Mais j'ai toujours laissé derrière mes sentiments
(x 2)

Elodie Frégé - Comment T'Appelles-Tu Ce Matin

Etait-il beau?
Avait-il bu?
Quel est ce dos?
Suis-je encore nue?
Où ai-je mis ma robe noire?
Fait-il encore nuit?
Il fait nuit
Etait-il grand?
Etait-il gris?
Quel est son rang?
Suis-je endormie?
Je suis en équilibre sur la tranche
Pourvu que, pourvu que
Ma mémoire flanche...

[Refrain]
Comment?
Comment t'appelles-tu ce matin?
Tu peux m'attendre, je n'en sais rien
Comment? Comment?
Comment...sera le prochain?
Comment?
Comment t'appelles-tu ce matin?
Tout était clair: rien ne me vient
Comment?Comment?
Comment...s'appellera demain?

Etait-ce un homme?
Serait-ce un drame?
Si c'est en somme,
Une autre femme?
Etait-ce un piège?
Suis-je en plein songe?
Les draps sont beiges,lorsqu'on y plonge
Tes yeux son mièvres,
Non! Plutôt mauve
C'était nos lèvres, dans la nuit fauve?
Je suis en repérage entre mes hanches,
Pardon mais, pardon mais,
Ma mémoire penche...

[Refrain]
Comment?
Comment t'appelles-tu ce matin?
Tu peux m'attendre, je n'en sais rien
Comment? Comment?
Comment...sera le prochain?
Comment?
Comment t'appelles-tu ce matin?
Tout était clair: rien ne me vient!
Comment? Comment?
Comment...s'appellera demain?
Comment? Comment?
Comment...s'appellera demain?
Comment?
Comment s'appelle-t-il ce matin?
Patrice ou Marc?
Je n'en sais rien
Comment? Comment? Comment?
Comment? Comment? Comment?
Comment?
Comment?
Comment t'appelles-tu ce matin?
Et si j'osais le nom d'emprunt?
Comment? Comment?
Comment...sera le prochain?
Comment?
Comment t'appelles-tu ce matin?
Plus rien en moi ne s'en souviens!
Comment? Comment?
Comment...s'appellera demain?

samedi 1 novembre 2014

J'oublierai - Marie-Pier Perreault

J'oublierai, jusqu'aux dernieres secondes.
J'oublierai, tout ce qui de toi m'emcombre.
J'oublierai, même la douleur de l'absence.
Pour qu'aimé retrouve à nouveau un sens.
J'oublierai, les nuits qui seront trop sombres.
Pour jeter ce qu'il restera de tes ombres.
Ne jamais regretter ce qui nous attache.
Libérer notre amour devenu tellement lâche.

[chorus]
J'oublierai, tout ce que je t'ai donné.
J'oublierai, pour mentir tes vérités.
Déchirer les avis aux souvenirs.
J'oublierai, pour te fuir te réécrire.

Désolée, de n'être qu'un brouillard.
Une fumée qui s'évapore au hasard.
Égarée, entre ce monde et nulle part,
À chercher le chemin pour t'éffacer de ma mémoire.

[chorus]
J'oublierai, tout ce que je t'ai donné.
J'oublierai, pour mentir tes vérités.
Déchirer les avis aux souvenirs.
J'oublierai, pour te fuir
Moi j'oublierai pour te réécrire.

J'oublierai, tout
J'oublierai, tout

J'oublierai jusqu'à ton visage, ton nom.
J'oublierai, jusqu'à perde la raison.

J'oublierai
J'oublierai, tout
J'oublierai, nout

Audrey De Montigny - Dis Moi Pourquoi

Les gens me disent quil faudra attendre un jour
Que j trouverai en moi le secret de lamour
Yen a dautres qui nattendent plus rien
Pourquoi
Je voudrais partir te trouver, moi je cours
Je ne connais pas tes chemins, tes dtours
Alors commence le compte rebours
Pourquoi
Dis-moi pourquoi
Quand tu me laisses, moi je tespre
Dis-moi pourquoi
Ce que jai, je ne peux pas le taire
Dis-moi pourquoi
Je ne vis plus si je te perds
Dis-moi pourquoi le temps
Nous rend si diffrents
Dis-moi pourquoi
Dis-moi pourquoi
Je voudrais devenir quelquun en toi
Tappartenir et devenir ton combat
Pourtant on sait que lon nse connait pas
Pourquoi
Il y a les uns qui prient pour le vivre une fois
Et puis les autres qui ont peur du choix
Un peu damour et puis on serait trois
Tu vois
Dis-moi pourquoi
Quand tu me laisses, moi je tespre
Dis-moi pourquoi
Ce que jai, je ne peux pas le taire
Dis-moi pourquoi
Je ne vis plus si je te perds
Dis-moi pourquoi le temps
Nous rend si diffrents
Dis-moi pourquoi
Dis-moi pourquoi
Dis-moi pourquoi
Ce que je suis, je ne peux dfaire
Dis-moi pourquoi
Je ny crois plus si je te perds
Dis-moi pourquoi le temps
Nous rend si diffrents
Dis-moi pourquoi
Dis-moi pourquoi
Je te redirai ces mots parfois
Pour que tu te souviennes de nos pourquoi
Et comme toujours il y aura ta voix
Qui dira
Pourquoi pas

Annie Villeneuve - Un ange qui passe

Tu jures de rester sage
Tu jures de rester forte
De rester avec l'image
De Dieu qui a tord

Ce soir le ventre vide
Tu cacheras tes larmes
Ta mère, ton amour, ton guide
Cette nuit jettera les armes

Tu chasses les anges qui passent
C'est la peur du silence
Cette nuit la vie t'a reprit
La meilleure des amies

Une photo en souvenir
Une larme, un soupir
De cette nuit qui s'achève
Elle te rejoint dans tes rêves

Elle dit qu'il est trop tard
Elle ne parle qu'au passé
Son corps implore la mort
Elle ne peut plus respirer

Tu lui as fermé les yeux
Ton ventre s'est remplit de feu
La rage, la peine et l'amour
Ont régné aux alentours

Tu chasses les anges qui passent
C'est la peur du silence
Cette nuit la vie t'a reprit
La meilleure des amies

Une photo en souvenir
Une larme, un soupir
De cette nuit qui s'achève
Elle te rejoint dans tes rêves

Tu chasses les anges qui passent
C'est la peur du silence
Cette nuit la vie t'a reprit
La meilleure des amies

Une photo en souvenir
Une larme, un soupir
De cette nuit qui s'achève
Elle te rejoint dans tes rêves

Oooohh ohhh Ooohhhh

Tu chasses les anges qui passent
C'est la peur du silence
Cette nuit la vie t'a reprit
La meilleure des amies

Une photo en souvenir
Une larme, un soupir
De cette nuit qui s'achève
Elle te rejoint dans tes rêves

CINDY DANIEL ::: SOUS UNE PLUIE D'ÉTOILES

Quand la mer s'évanouit
Là où le ciel s'achève
Je cherche sur tes lèvres
Le chemin de mes nuits
Quand il ne reste plus
Que quelques rêves perdus
Tous les mots qu'on se dit
Ces pensées qui nous lient
Sont comme des larmes aux yeux
Des instants si précieux
Qu'on voudrait les garder
Au fond de nous cachés

Puisque c'est toi que j'aime
Toi qui manque à ma vie
Si un jour toi aussi
Tu sentais que tu m'aimes
Puisque c'est toi que j'aime
Toi qui manque à ma vie
On pourrait tous les deux
Essayer d'être heureux

J'ai lu dans ton regard
Un peu de notre histoire
Mais la fin tu le sais
Personne ne la connaît
Tout au fond de nos cœurs
Tant d'étoiles se meurent
Si on y prenait garde
On pourrait par mégarde
Sur la plage des aveux
Effacer sur le sable
Les rêves qu'on fait à deux
Sous une pluie d'étoiles

Puisque c'est toi que j'aime
Toi qui manque à ma vie
Si un jour toi aussi
Tu sentais que tu m'aimes
Puisque c'est toi que j'aime
Toi qui manque à ma vie
On pourrait tous les deux
Essayer d'être heureux (bis)
Les rêves qu'on fait à deux
Sous une pluie d'étoiles
Puisque c'est toi que j'aime
Toi qui manque à ma vie
Si un jour toi aussi
Tu sentais que tu m'aimes
Puisque c'est toi que j'aime
Toi qui manque à ma vie
On pourrait tous les deux
Essayer d'être heureux

ZAZ - Comme ci comme ça (clip officiel)

On veut faire de moi
C'que je ne suis pas
Mais je poursuis ma route
Et je me perdrai pas c'est comme ça
Vouloir a tout prix me changer
Et au fil du temps m’ôter ma liberté
Heureusement j'ai pu faire autrement
Je choisis d'être moi tout simplement

Je suis comme ci et ça me va
Vous ne me changerez pas
Je suis comme ça et c'est tant pis
Je vis sans vis à vis
Comme ci comme ça sans interdit
On ne m’empêchera pas de suivre mon chemin
Et de croire en mes mains

Écoute écoute la cette petite voix
Écoute la bien elle guide tes pas
Avec elle tu peux échapper
Aux rêves des autres qu'on voudrait t'imposer
Ces mots là ne mentent pas
Non c'est ton âme qui chante
Ta mélodie à toi

Je suis comme ci et ça me va
Vous ne me changerez pas
Je suis comme ça et c'est tant pis
Je vis sans vis à vis
Comme ci comme ça sans interdit
On ne m’empêchera pas de suivre mon chemin
Et de croire en mes mains

[x2:]
Ci c'est ça c'est assez c'est ainsi
C'est comme ci comme ça
Ça se sait ça c'est sure on sait ça
C'est comme ça comme ci

Je suis comme ci et ça me va
Vous ne me changerez pas
Je suis comme ça et c'est ainsi
Je vis sans vis à vis
Comme ci comme ça sans peur de vouloir
On ne m’empêchera pas de suivre mon chemin
Créer ce qui me fait du bien

Je suis comme ci
Comme ci comme ça
Comme ça comme ci
Vous ne m’empêcherez pas de suivre mon chemin
Créer ce qui me fait du bien
De suivre mon chemin
Et de croire en mes mains
Ci c'est ça c'est assez c'est ainsi
C'est comme ci comme ça

ZAZ - "Gamine"

Je pourrais t'attraper comme ça
Et d'un coup t'arracher les yeux,
Si tu ne me regardais pas
Avec la joie d'être amoureux.
Je pourrais tourner sur la tête
Devenir folle en quelques heures,
Si jamais tu prenais l'envie
De ne plus croire en mon bonheur.

Ça me fait mal.
Ça me brûle à intérieur,
C'est pas normal,
Et j'entends plus mon cœur,
C'est des histories
Pour faire pleurer les filles,
Je n'ose y croire,
Je ne suis plus une gamine.

Je peux crier pendant des heures
Si tu ne reviens pas tout d'suite,
Ou bien filer à 100 à l'heure
Pour aller te chercher des frites.
Il suffit que tu claques des doigts
Pour qu'j'apparaisse dans ton salon,
Mais si jamais tu n'ouvres pas la porte
Promis, je la défonce.

Ça me fait mal
Ça me brûle à l'intérieur
C'est pas normal
Et j'entends plus mon cœur
C'est des histoires
pour faire pleurer les filles
Je n'ose y croire
je ne suis plus une gamine


Ça me fait mal
Ça me brûle à l'intérieur
C'est pas normal non, non, non, non, non
Et j'entends plus mon cœur, cœur, cœur
C'est des histoires
pour faire pleurer les filles
Je n'ose y croire
je ne suis plus une gamine

Kate Ryan - Libertine

Cendere de lune,
Petite bulle d'ecume
Poussee par le vent
Je brule et je m'enrhume
Entre mes dunes
Reposent mes infortunes
C'est nue, que j'apprendas la vertu

Je,je suis libertine
Je suis une catin
Je, je suis si fragile
Qu'on me tienne la main

Fendre la lune
Baisers d'epine et de plume
Bercee par un petit vent
Je deambule
La vie est triste
Comme un verre de grenadine
Aimer c'est pleuer
Quand on s'incline

Quand sur ton corps je m'endors
Je m'evapore
Bebe tu dors
Et moi j'attends l'aurore
Quand de mes levres tu t'enleves
Un gout amer
Me rappelle que je suis au ciel

Cendre de lune
Petite bulle d'ecume
Perdule dens le vent
Je brule et je m'enrhume
Mon corps a peur
Le peau mouillee
J'ai plus d'ame
Papa, ils ont viole mon coeur

samedi 18 octobre 2014

Brigitte - À bouche que veux-tu

Viens ce jour, ma peau ne sait plus attendre
Viens cours, des papillons au creu du ventre
Viens me porter secours, je brule de nous imaginer
Le vent et les chanson d'amour en sucre
Me font toujours autan d'effet
J'ai peur de nous, j'ai pas envie de résister
J'ai peur de nous, la raison n'est pas notre alié
Tour à tour on se tourne autour, sans jamais avoir basculer
Les jeux interdit, ton humour abstrait
Me font toujours autan d'effet

Parararpapara parararpapara
Parararpapara parararpapara
Parararpapara parararpapara

Viens ce jour, ma peau ne sait plus attendre
Viens cours, des papillons au creu du ventre
Viens me porter secours, je brule de nous imaginer
Le vent et les chanson d'amour en sucre
Me font toujours autan d'effet
J'ai peur de nous, j'ai pas envie de résister
J'ai peur de nous, la raison n'est pas notre alié
Tour à tour on se tourne autour, sans jamais avoir basculer
Les jeux interdit, ton humour abstrait
Me font toujours autan d'effet

Parararpapara parararpapara
Parararpapara parararpapara
Parararpapara parararpapara

Tu le sais, une evidence de tout les diables
Je le sais, sucomber est inévitable
Car dans ce paradis, s'offrire a bouche que veux-tu

Parararpapara parararpapara
Parararpapara parararpapara
Parararpapara parararpapara

Le jour se lève, la fievre prend fin
M'aimeras tu demain?
Et mes lèvres posés sur tes mains
M'aimeras tu demain?


mercredi 15 octobre 2014

Coeur de Pirate || Ensemble

Côte contre côte nos corps vibrent partant
Et dans ces courses sans dérive
On tombe presque hors champ
Et dans tes rires qui défoncent plus que l'égo qui te prend
Tu nous réduis à l'impossible dans tes tourments

Et sans gêne tu te défonces, tu ne comprends pas
Car nous avions une belle histoire, tu le nieras pas
Par contre tes cris défoncent les murs de ton appartement
Pour atteindre mon cœur qui meurt un peu plus à chaque instant

Car ensemble rime avec désordre,
Et l'homme que tu es n'est plus que discorde
Car ce que tu es rime avec regret
Pour ma part je n'ai que ceux qui restent à jamais

Tête contre tête tu m'as vaincu juste à temps
Et quand tu es revenu
Tu n'étais plus comme avant
Et tes mensonges tiennent le seul homme que tu pourrais être
Mes plaies s'ouvrent un peu plus à chaque fois que tu t'entêtes

Et sans gêne tu te défonces, tu ne comprends pas
Que tu détruis une belle histoire, je le nierai pas
Par contre nos cris détruisent les murs de ton appartement
Pour atteindre l'amour qui meurt un peu plus à chaque instant

Car ensemble rime avec désordre,
Et l'homme que tu es n'est plus que discorde
Car ce que tu es rime avec regret
Pour ma part je n'ai que ceux qui restent à jamais

Car ensemble rime avec désordre,
Et l'homme que tu es n'est plus que discorde
Car ce que tu es rime avec regret
Pour ma part je n'ai que ceux qui restent à jamais

COEUR DE PIRATE - Comme des enfants (clip officiel)

Alors tu vois, comme tout se mêle
Et du cœur à tes lèvres, je deviens un casse-tête
Ton rire me crie, de te lâcher
Avant de perdre prise, et d'abandonner
Car je ne t'en demanderai jamais autant
Déjà que tu me traites, comme un grand enfant
Et nous n'avons plus rien, à risquer
À part nos vies qu'on laisse de coté

Ref.
Et il m'aime encore, et moi je t'aime un peu plus fort
Mais il m'aime encore, et moi je t'aime un peu plus fort

C'en est assez de ces dédoublements
C'est plus dur à faire, qu'autrement
Car sans rire c'est plus facile de rêver
À ce qu'on ne pourra, jamais plus toucher
Et on se prend la main, comme des enfants
Le bonheur aux lèvres, un peu naïvement
Et on marche ensemble, d'un pas décidé
Alors que nos têtes nous crient de tout arrêter

Ref.
Il m'aime encore, et toi tu m'aime encore plus fort
Mais il m'aime encore, et moi je t'aime encore plus fort
Et malgré ça , il m'aime encore, et moi je t'aime encore plus fort
Mais il m'aime encore, et moi je t'aime encore plus fort

Encore, et moi je t'aime encore plus fort
Mais il m'aime encore, et moi je t'aime encore plus fort
Et malgré ça , il m'aime encore, et moi je t'aime encore plus fort
Mais il m'aime encore, et moi je t'aime encore plus fort
Et malgré ça , il m'aime encore et moi je t'aime encore plus fort
Mais il m'aime encore, et moi je t'aime encore plus fort
Et malgré ça , il m'aime encore et moi je t'aime encore plus fort
Mais il m'aime encore, et moi je t'aime encore plus fort

samedi 4 octobre 2014

Natasha St-Pier - Bonne nouvelle

Tant qu'il aura des hommes
Pour nous faire tourner la tete
Des baisers volés rouge pomme
Des regards ou le temps s'arrete
Tant qu'il aura des beaux parleurs
Et des fleurs pour les pardonner
Il y aura dans les hauts-parleurs
Une femme pour fredonner
Bonne nouvelle
La vie est belle
Bonne nouvelle
La vie est belle
Bonne nouvelle
Tant qu'il y aura la gene
Des tous premiers baisers
Des arretes dans les sirenes
Des intrépides pour les avaler
Tant qu'il y aura pdc des menteurs
Et des fleurs pour les pardonner
Il y aura dans les hauts-parleurs
Une femme pour fredonner
Bonne nouvelle
La vie est belle
Bonne nouvelle
La vie est belle
Comme la vie est belle
Comme la vie est belle
Tant que tes mains seront
A l'abri sous mes collants
Que tous mes matins verront
Se décoller tes yeux d'enfants
Pour le pire et pour le meilleur
Tant que tu me souriras
Je serai dans les hauts-parleurs
Cette femme qui fredonnera
Bonne nouvelle
La vie est belle
Bonne nouvelle
La vie est belle
Comme la vie est belle
Comme la vie est belle
Bonne nouvelle

Mylène Farmer - XXL (clip)

Qu'on soit des filles de cocktails belles
Qu'on soit des filles des fleurs de poubelles
Toutes les mêmes
Qu'on soit des croissants de lune
Qu'on soit des monts de Saturne
Pour l'I.V.G. ou en bulle nous on a

On a besoin d'amour
On a besoin d'amour
Besoin d'un amour XXL
On veut de l'amour XXL

Qu'on soit des filles de l'histoire rares
Qu'on soit des filles des fleurs de trottoirs
C'est comme ça
Qu'on soit Paul en Pauline
Faire la Une des magazines
Négatives ou positives toutes les filles

Elles ont besoin d'amour
On a besoin d'amour
Besoin d'un amour XXL
On veut de l'amour XXL

On a besoin d'amour
Besoin d'une flamme
Et de vague à l'âme
On a besoin d'amour
Besoin d'un regard
De peau et de larmes
Besoin d'un amour XXL
Besoin d'une flamme
Et de vague à l'âme
On veut de l'amour XXL
Besoin d'un regard
De peau et de larmes

Lorie - A 20 ans

À 20 ans, on se sent
Encore une âme un peu fragile
Mais pas si docile
On apprend, poliment
A contrôler ses impatiences
Et sa belle insolence

Mais je sais que l'amour me guidera
Mais je sais
Que la vie continuera ses bienfaits
Que mon étoile là-haut
Ne me lâchera pas de sitôt

{Refrain:}
À 20 ans
On est invincible
À 20 ans
Rien n'est impossible
On traverse les jours, en chantant
Et l'amour c'est plus important
À 20 ans

Gentiment
On oublie les bonnes manières
Et toutes les galères
On comprend, fatalement,
Que cendrillon jette la pierre
À la vilaine sorcière
Mais je sais
Que l'amour me guidera
Mais je sais
Que la vie continuera ses bienfaits
Que mon étoile là-haut
Ne me lâchera pas de sitôt

{au Refrain}

On ose tout dire
Insouciant
Mais avec le sourire
On traverse les jours, en chantant
S'il faut parler d'avenir
Sachez que l'on est bien assez grand
À 20 ans
Même si l'on se sent tellement fort et différent

À 20 ans
Parfois dans les remords
On se sent
Perdu en désaccord
Pleurer le grand amour, en chantant
Il viendra un jour, il faut du temps

{Refrain:}
À 20 ans
Rien n'est impossible
On traverse les jours, en chantant
Et l'amour c'est plus important
À 20 ans
On ose tout dire
Insouciant
Mais avec le sourire
Pleurer le grand amour, en chantant
Il viendra un jour, il faut du temps
À 20 ans...

Zaho - Tout est pareil

J'aurais déjà laissé tomber,
Si j'avais eu le courage,
Je ne sais pas si j'ai bien fait,
Le temps le dira

Non je ne veux pas de trophée
Quand je te remonte le moral,
Ni que tu sois parfait,
Un geste suffira

Ah à chaque fois j'espère et je cours,
Je n'ai jamais fini de faire le tour,
Le poids que je porte est trop lourd,
Au secours!
Ayayaya haa

J'explose en mille morceaux je disparais,
Je fais les cents pas pour trouver la paix,
Comme d'hab, d'habitude rien n'a changé,
Oui j'ai beau essayer...
Tout tout tout est pareil, eh eh eh eh
Rien n'a changé, eh eh eh eh
Tout est pareil, eh eh eh eh
Rien n'a changé, eh eh eh eh

Des excuses pour le passé,
Toute la vie t'en auras,
J'veux une raison pour avancer,
Cherche, peut-être que tu trouveras

Je ne fais que passer,
Et jamais tu ne m'auras,
C'est ce que je pensais,
Advienne que pourra

Ah à chaque fois j'espère et je cours,
Je n'ai jamais fini de faire le tour,
Le poids que je porte est trop lourd,
Au secours!
Ayayaya haa

J'explose en mille morceaux je disparais,
Je fais les cents pas pour trouver la paix,
Comme d'hab, d'habitude rien n'a changé,
Oui j'ai beau essayer...
Tout tout tout est pareil, eh eh eh eh
Rien n'a changé, eh eh eh eh
Tout est pareil, eh eh eh eh
Rien n'a changé, eh eh eh eh

Comme d'hab d'habitude,
Tu me pousses à la faute,
Comme d'hab d'habitude
T'y arrives, je me révolte,
Comme d'hab d'habitude
C'est toi et pas un autre,
Comme d'hab d'hab
Tout tout tout est pareil, eh eh eh eh
Rien n'a changé, eh eh eh eh
Tout est pareil, eh eh eh eh
Rien n'a changé, eh eh eh eh
Tout est pareil

J'explose en mille morceaux je disparais,
Je fais les cents pas pour trouver la paix,
Comme d'hab, d'habitude rien n'a changé,
Oui j'ai beau essayer...
Tout tout tout est pareil
Tout est pareil

Coeur de Pirate - Place de la République

On s’est connus le temps de plaire
Aux exigences qu’on s’est créées, mais on s’y perd
Tu n’es qu’à quelques kilomètres
Et nos cœurs, nos cœurs sont restés dans cette mer
J’ai couru en longeant la Seine
En espérant te retrouver, l’âme sereine
J’ai couru sans savoir comment
Ni pourquoi on s’emballe,
On ne s’est connus qu’un moment

Et je ne sais plus si tu en vaux la peine
C’est plutôt dur d’en être certaine
Et quand tu seras à la Porte des Ternes
Ce soir, ne m’oublie pas
Je t’attendrai au moins le temps de dire
Que j’ai voulu prendre le plus grand risque
Un soir qui m’a rendue bien triste
Un soir, Place de la République

Et comme tu vois, c’est bien la fin
Je dois traverser l’océan demain matin
De tes bras, je m’arracherai tout doucement
Et c’est la réalité qui m’attend
Je sais, ton cœur est habité
Par une ou d’autres filles qui t’ont marqué
Moi je suis moins forte que les autres
Mais j’espère tant te manquer, tant me démarquer

Et je ne sais plus si tu en vaux la peine
C’est plutôt dur d’en être certaine
Et quand tu seras à la Porte des Ternes
Ce soir, ne m’oublie pas
Je t’attendrai au moins le temps de dire
Que j’ai voulu prendre le plus grand risque
Un soir qui m’a rendue bien triste
Un soir, Place de la République

Margaux Avril - Encore Une Histoire

Un beau jour d'été j'emballe tout prête à partir
Une senteur de vacances se glisse dans mes romans.
A peine le temps d'une bouteille et j'arrive quand tu dois y aller.
Un souvenir de plus, prête à cicatriser.

A chaque fois c'est pareil,
Tu seras comme irréel,
Car chaque fois c'est pareil

Encore une histoire qui se
Termine à la page d'un été sans nuages et
C'est ton image moi que je
Garde le souvenir d'une histoire de passage
Encore une histoire qui se
Termine à la page d'un été sans nuages et
C'est ton image moi que je
Garde le souvenir d'une histoire de passage

J'ai laissé tes promesses collées sur mon visage
Des silences qui m'emportent un peu plus loin du rivage.
Le décor a changé, l'émotion retombé,
L'affaire est réalisée que je te t'avais oublié

A chaque fois c'est pareil,
Tu seras comme irréel,
Car chaque fois c'est pareil

Encore une histoire qui se
Termine à la page d'un été sans nuages et
C'est ton image moi que je
Garde le souvenir d'une histoire de passage
Encore une histoire qui se
Termine à la page d'un été sans nuages et
C'est ton image moi que je
Garde le souvenir d'une histoire de passage
[x2]

Joyce Jonathan - Ça Ira

Dis moi que si tu es là ce n'est pas juste pour mes jolis yeux
Dis moi qu'au delà de ça y'a d'autres raisons qui te rendent heureux
Dis moi si tu aimes biens bien nos paresses et nos matins d'amoureux
Dis moi que c'est un début mais que tu vois déjà la suite à deux
Dis moi que je suis la seule que tu n'aies jamais autant désirée
Je n'ai pas de rendez vous, plus de rencard que j'ai envie d'accepter
Avec toi c'est évident je suis prête à oublier mon passé
J'ai toujours aimé charmer mais peu importe qu'il n'y a qu'à toi que je plais

Moi je me dis que c'est toi
Et je sais que tu y crois
Tu es celui qui rythme mes bonheurs,
Qui rythme mes humeurs
Juste comme ça
Et je me dis que c'est toi
Et pour la toute première fois
Pardonne moi mes doutes et mes colères
Le temps fera l'affaire
Et toi et moi
Oh ça ira

J'aime les airs assurés que tu empruntes aux plus beaux monuments
Ton regard doux comme un secret tes caresses aux limites de l'indécent
Tu comprends tous mes silences chacun de mes petits moments d'absence
Si je vais au paradis j'suis pas sur de voir la différence

Moi je me dis que c'est toi
Et je sais que tu y crois
Tu es celui qui rythme mes bonheurs,
Qui rythme mes humeurs
Juste comme ça
Et je me dis que c'est toi
Et pour la toute première fois
Pardonne moi mes doutes et mes colères
Le temps fera l'affaire
Et toi et moi

Je me dis prenons des risques et de toute façon c'est trop tard
Au pire on aura des souvenirs des jolis moments dans les tiroirs
J'ai peur de ta gentillesse elle promet tant de bonheur
Oh tu sais j'ai peur

Je me dis que c'est toi
Et je sais que tu y crois
Tu es celui qui rythme mes bonheurs,
Qui rythme mes humeurs
Juste comme ça
Et je me dis que c'est toi
Et pour la toute première fois
Pardonne moi mes doutes et mes colères
Le temps fera l'affaire
Et toi et moi
Oh ça ira

Je me dis que c'est toi
ça ira
Je sais que tu y crois,
oh ça ira
Et toi et moi juste comme ça
Je me dis que c'est toi
Je sais que tu y crois,
Et toi et moi juste comme ça

Marilou - Chante

Tu peux tomber si haut parfois de l'or à la poussière
Mais n'oublie jamais ça
Tu peux grandir dans des draps de soie et croiser une lumière
Mais ne perds jamais ça
Ce cadeau, ce besoin, ce combat

Et chante pour tous comme pour toi
Pour soigner tes blessures pour la joie d'un ami
Chante même sans savoir pourquoi
Quelques mots qui rassurent ou la douleur d'un cri
Chante c'est ta vie

Tu peux vivre en croyant avoir tout et perdre l'essentiel
Et n'oublie jamais ça
Tu peux douter, tomber à genou te détourner du ciel
Mais ne perds jamais ça
Cette force, cet élan, cet espoir

Et chante pour tous comme pour toi
Pour soigner tes blessures pour la joie d'un ami
Chante même sans savoir pourquoi
Quelques mots qui rassurent ou la douleur d'un cri
Chante c'est ta vie

Elle est remplie de feu, de fièvre et de larmes
Mais de tellement d'amour aussi

Chante, pour toi même pour rien
Pour des milliers de gens ou le coeur d'un voisin
Chante si ça te fait du bien
Pour le bleu d'un amour ou le gris d'un chagrin
Chante pour tous que tu veux pour toi
Pour soigner tes blessures Pour la joie d'un ami
Chante même sans savoir pourquoi
Quelques mots qui rassurent ou la douleur d'un cri
Chante c'est ta vie

C'est ta vie

Kate Ryan - La Promesse

J’irai a ton secours
Je laiss’rai mes amours
Si tu me fais sur I’heure
Une place dans ton coeur
Je ne peux vivre que dans ta lumiere
Avec toi j’irai jusqu’au bout de la terre
Tous les jours

Souviens-toi de nos idéaux
Doux parfum du passé
J’ai gardé tous nos reves au chaud
La promesse n’est pas oublié
La promesse n’est pas oublié

Les désirs me déchirent
Les secrets me dévorent
Retiens-moi je chavire
Quand j’ai la fievre au corps
Tu es celui qui comprend mes silences
Un coup de cour souffle de providence
Tous les jours

Souviens-toi de nos idéaux
Doux parfum du passé
J’ai gardé tous nos reves au chaud
La promesse n’est pas oublié
La promesse n’est pas oublié

Je ne peux vivre que dans ta lumiere
Avec toi j’irai jusqu’au bout de la terre
Tous les jours

Souviens-toi de nos idéaux
Doux parfum du passé
J’ai gardé tous nos reves au chaud
La promesse n’est pas oublié
La promesse n’est pas oublié

Isabelle Boulay - Parle-Moi

Je ne sais plus comment te dire
Je ne trouve plus les mots
Ces mots qui te faisaient rire
Et ceux que tu trouvais beaux

J'ai tant de fois voulu t'écrire
Et tant de fois courbé le dos
Et pour revivre nos souvenirs
J'ai même aussi frôlé ta peau

[Répétition] :
Oh, dis-moi
Regarde-moi
Je ne sais plus comment t'aimer
Ni comment te garder

Parle-moi
Oui parle-moi
Je ne sais plus pourquoi t'aimer
Ni pourquoi continuer

Tu es là, mais tu es si loin,
De moi

Je ne sais plus comment poursuivre
Cet amour qui n'en est plus
Je ne sais plus que souffrir
Souffrir autant que j'y ai cru

Mais je sais qu'il me faut survivre
Et avancer un pas de plus
Pour qu'enfin cesse la dérive
Des moments à jamais perdus

[Répétition]

Oh, dis-moi
Regarde-moi
Il y a la vie dont on rêvait
Celle qui commençait
Oh, parle-moi
Parle-moi
Je ne sais plus pourquoi t'aimer
Ni comment continuer

Oh, dis-moi
Oh, dis-moi
Dis-moi, si tout est terminé
Si je dois m'en aller

Oh, parle-moi
Parle-moi
Regarde-moi x4

Zaz - Si

Si j'étais l'amie du bon Dieu.
Si je connaissais les prières.
Si j'avais le sang bleu.
Le don d'effacer et tout refaire
Si j'étais reine ou magicienne,
princesse, fée, grand capitaine,
d'un noble régiment.
Si j'avais les pas d'un géant.

Je mettrais du ciel en misère,
Toutes les larmes en rivière,
Et fleurirais des sables où filent même l'espoir
Je sèmerais des utopies, plier serait interdit,

On ne détournerait plus les regards.

Si j'avais des milles et des cents,
Le talent, la force ou les charmes,
Des maîtres, des puissants.
Si j'avais les clés de leurs âmes.
Si je savais prendre les armes,
Au feu d'une armée de titans.
J'allumerais des flammes,
Dans les rêves éteints des enfants.
Je mettrais des couleurs aux peines.
J'inventerais des Éden.
Aux pas de chances, aux pas d'étoiles, aux moins que rien.

Mais je n'ai qu'un cœur en guenille,
Et deux mains tendues de brindilles.
Une voix que le vent chasse au matin.
Mais si nos mains nues se rassemblent,
Nos millions de cœurs ensembles.
Si nos voix s'unissaient,
Quels hivers y résisteraient ?

Un monde fort, plus d'terreur,
Nous bâtirons dans ces cendres
Peu à peu, miette à miette,
goutte à goutte et cœur à cœur.

Peu à peu, miette à miette, ,
goutte à goutte et cœur à cœur.

dimanche 28 septembre 2014

Indila - S.O.S

C'est un SOS, je suis touchée je suis à terre
Entends-tu ma détresse, y'a t-il quelqu'un ?
Je sens que je me perds

J'ai tout quitté, mais ne m'en veux pas
Fallait que je m'en aille, je n'étais plus moi
Je suis tombée tellement bas
Que plus personne ne me voit
J'ai sombré dans l'anonymat
Combattu le vide et le froid, le froid
J'aimerais revenir , j' n'y arrive pas
J'aimerais revenir
Je suis rien, je suis personne
J'ai toute ma peine comme royaume
Une seule arme m'emprisonne
Voir la lumière entre les barreaux
Et regarder comme le ciel est beau
Entends-tu ma voix qui résonne (qui résonne) ?

C'est un SOS ,je suis touchée je suis à terre
Entends-tu ma détresse, y'a t-il quelqu'un ?
Je sens que je me perds ..

Le silence tue la souffrance en moi
L'entends-tu ? Est-ce que tu me vois ?
Il te promet, fait de toi
Un objet sans éclat
Alors j'ai crié, j'ai pensé à toi
J'ai noyé le ciel dans les vagues, les vagues
Tous mes regrets, toute mon histoire
Je la reflète
Je suis rien, je suis personne
J'ai toute ma peine comme royaume
Une seule arme m'emprisonne
Voir la lumière entre les barreaux
Et regarder comme le ciel est beau
Entends-tu ma voix qui résonne (qui résonne)

C'est un SOS, je suis touchée je suis à terre
Entends-tu ma détresse, y'a t-il quelqu'un ?
Je sens que je me perds ...

C'est un SOS, je suis touchée je suis à terre
Entends-tu ma détresse, y'a t-il quelqu'un ?
Je sens que je me perds

C'est un SOS, je suis touchée je suis à terre
Entends-tu ma détresse, y'a t-il quelqu'un ?
Je sens que je me perds

Coeur de pirate - Mistral Gagnant

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu'y en a
Te parler du bon temps qu'est mort ou qui r'viendra
En serrant dans ma main tes p'tits doigts
Pis donner à bouffer à des pigeons idiots
Leur filer des coups d' pieds pour de faux
Et entendre ton rire qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures
Te raconter un peu comment j'étais mino
Les bonbecs fabuleux qu'on piquait chez l' marchand
Car-en-sac et Minto, caramel à un franc
Et les mistrals gagnants

A r'marcher sous la pluie cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en a
Te raconter la Terre en te bouffant des yeux
Te parler de ta mère un p'tit peu
Et sauter dans les flaques pour la faire râler
Bousiller nos godasses et s' marrer
Et entendre ton rire comme on entend la mer
S'arrêter, r'partir en arrière
Te raconter surtout les carambars d'antan et les cocos bohères
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres
Et nous niquaient les dents
Et les mistrals gagnants

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder le soleil qui s'en va
Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fou
Te dire que les méchants c'est pas nous
Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeux
Car ils ont l'avantage d'être deux
Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants
Et les mistrals gagnants

Zaho - Tourner la page

J'ai vu sur ma route pleins de paysages
Avec des mots je peins des images
Sortie de ma cage, montée d'un étage
Aujourd'hui je plane dans les nuages

Et je laisse la vie m'emporter,
Et je laisse ma plume me porter,
Ce n'est pas si facile de tourner la page.

Quand le présent m'échappe
Et que le passé me traque
Je soupire pour dire "dommage"
Je m'arrête un moment, juste pour une chanson
Et je rattrape le temps volage

Et je laisse la vie m'emporter,
Et je laisse ma plume me porter
Mes joies et mes peines
Et je laisse la vie m'emporter,
Et je laisse ma plume me porter,
J'attends cette voix qui m'appelle

Pour pardonner les mots muets,
Le temps coule dans le sablier
Pour oublier, ne pas plier,
J'avance sans savoir où je vais.

J'essaye de tourner la page
J'essaye de tourner la page
J'essaye de tourner la page
J'essaye de tourner la page
Tourner la page
J'essaye de tourner la page

Ivre comme un poète, libre comme une mouette,
J'accompagne les solitaire au large
Dans un océan de rage, sous le beau temps ou l'orage,
Je dépose mon ancre et je nage

Et je laisse la vie m'emporter,
Et je laisse ma plume me porter,
Ce n'est pas si facile de tourner la page

A ceux qui m'écoutent et qui d'eux même sont otages,
J'écris pour vous dire "courage".
A ceux qui m'écoutent même lorsque je doute
Je chante merci je vous aimes quand je suis lâche

Et je laisse la vie m'emporter,
Et je laisse ma plume me porter
Mes joies et mes peines
Et je laisse la vie m'emporter,
Et je laisse ma plume me porter,
J'attends cette voix qui m'appelle

Pour pardonner les mots muets,
Le temps coule dans le sablier
Pour oublier, ne pas plier,
J'avance sans savoir où je vais.

J'essaye de tourner la page
J'essaye de tourner la page
J'essaye de tourner la page
J'essaye de tourner la page
J'essaye de tourner la page
Tourner la page

J'ai vu sur ma route pleins de paysages
Avec des mots je peins des images
J'ai vu sur ma route pleins de paysages
Avec des mots je peins des visages
J'ai vu sur ma route pleins de paysages
Avec des mots je rends hommage

Margaux Avril - Lunatique

Bat la pluie contre mon visage
C'est l'orage qui gronde au loin
Tes démons sont de passage
Fige le temps, arrête mes sentiments
Mes émotions font face alors à tes éléments
À quoi me sert ton visage d'ange ?
Je t'écris ce que mon coeur dit saisi par l'ennui

Je t'aime le jour, à quand la nuit ?
Ton autre toi tes envies
C'est comme toujours l'un ou l'autre me défie
Le masque tombe tu t'enfuis

Pourtant le nuit m'a souvent permis
De mettre à la lumière
Tes pensées faites pour me plaire
Juste un instant pour que tu vires au vent
Mon coeur chavire alors au bord du temps

Je t'aime le jour, à quand la nuit ?
Ton autre toi tes envies
C'est comme toujours l'un ou l'autre me défie
Le masque tombe tu t'enfuis
Je t'aime le jour, à quand la nuit ?

Bat la pluie contre mon visage
C'est l'orage qui gronde au loin
Tes démons sont de passage
Fige le temps, arrête mes sentiments
Mon coeur chavire alors au bord du temps

Je t'aime le jour, à quand la nuit ?
Ton autre toi tes envies
C'est comme toujours l'un ou l'autre me défie
Le masque tombe tu t'enfuis
Je t'aime le jour, à quand la nuit ?
C'est comme toujours l'un ou l'autre me défie
Le masque tombe tu t'enfuis


Joyce Jonathan - Caractère

Tout à commencer
y'a longtemps
en classe de primaire
déprimer faut le faire

tout à commencer
sur le divan
à régler mes affaires
à parler de mon père

il m'a fallu des années lumières
retrouver l'origine de mes affaires

Refrain:
je rêve, je m'enferme
je sais qu'au fond de moi
des milliers de combats
s'enflamment et se terrent
tout ce que j'ai vécu
à forger mon foutu caractère

on garde en mémoire
que les bavures
de vieilles histoires
des vieilles rancunes

elles rendent nos joies dérisoires
des journées obscures
des armes sans armures

il m'a fallu être terre à terre
pour aimer la vie sans jamais être amère

Refrain

je veux que ce soir
on se rappelle
nos plus beaux moments
nos rêves d'enfants

il m'a fallu des années lumières
retrouver l'origine de mes enfers

Refrain x 2

Vanessa Paradis - Que Fait La Vie

Mais que fait la vie
Que fait la vie
Que fait la vie nuit de nos bébés
Qui dois-je annoncer

Faire le pressing ou repasser
J'hésite
Je m'étais déjà repliée
Des pompes ou des apnées
J'hésite
Un mille bornes, plutôt crever

Mais que fait la vie
Que fait la vie
Que fait la vie de nos dossiers
Qui dois-je dénoncer

J'aurais voulu que tu me vois
Le long des alluvions
Des hallus que nous avions
Affontant dragons
Simbad et aragon...
J'aurais voulu que tu me crois
En proie à l'oregon...

Mais que fait la vie
Que fait la vie
Que fait la vie nuit de nos allées
De nos lauriers jonchées

Donner de ordres au jardinier
J'évite
Trop d'infos à recouper
Trop de chiffres à defricher
J'évite
Et de halos à décrocher

J'aurais voulu que tu me vois
Le long des alluvions
Des hallus que nous avions
Affrontant dragons
Simbad et aragon...
J'aurais voulu que tu me crois
En proie à l'oregon...

Faire le pressing ou repasser
J'hésite
Je m'étais déjà repliée
De pompes ou des apnées
J'hésite
Un mille bornes, plutôt crever

J'aurais voulu que tu me vois
Le long des alluvions
Des hallus que nous avions
Affrontant dragons
Simbad et aragon...
J'aurais voulu que tu me crois
En proie à l'oregon...

Mais que fait la vie
Que fait la vie
Que fait la vie
...

samedi 27 septembre 2014

JENIFER - Tourner ma page

Je n'emporte rien vraiment
Je veux vivre d'autres nuies
Je suis riche du temps
De tout ce que j'ai perdu
Je suis légère au vent
Je promet d'être sage
De laisser au cadran
L'aiguille tourner ma page

On a pas trop de temps
à faire l'amour à l'envers
il y a tant de vents contraire
On a pas trop de ciel
Pour s'étendre sur le sujet
à rêver l'essentiel enlacés
Mais quand l'amour est là
il n'est jamais acquis
Et quand il est parti
il nous laisse des Pourquoi
Pourquoi, Pourquoi,Pourquoi...

Je n'emporte rien vraiment
Je veux vivre d'autres mues
Je suis riche du temps
De tout ce que j'ai perdu
Je suis légère au vent
Je promet d'être sage
De laisser au cadrant
L'aiguille tourner ma page

On a pas trop de nuits
Même en fermant les yeux
Pour semers notres solitude à deux
On a pas trop de vie
pour voyager la terre
Elle n'a jamais menti
Même en l'hiver
Mais quand l'amour est là
il n'est jamais acquis
Et quand il est parti
il nous laisse des Pourquoi
Pourquoi, Pourquoi,Pourquoi...

Je n'emporte rien vraiment
Je veux vivre d'autres nues
Je suis riche du temps
De tout ce que j'ai perdu
Je suis légère au vent
Je promet d'être sage
De laisser au cadrant
L'aiguille tourner ma page

Je n'emporte rien vraiment
Je veux vivre d'autres nues
Je suis riche du temps
De tout ce que j'ai perdu
Je suis légère au vent
Je promets d'être sage
De laisser au cadrant

L'aiguille tourner ma page

Je n'emporte rien vraiment
Je veux vivre d'autres nues
Je suis riche du temps
De tout ce que j'ai perdu
Je suis légère au vent
Je promet d'être sage
De laisser au cadrant
L'aiguille tourner ma page

TWIN TWIN / MOUSTACHE

Quelque chose me manques, mais quoi?
Je veux ci, je veux ça
Quand j’dors, j’fait des rêves en dollars
Tout les jours, j’ai un nouveau costard
.
Chez moi tout est neuf, tout est beau
Le monde pleure derrière mes rideaux
J’m’en fous j’habite au dernier étage
J’connais même pas ma femme de ménage
.
Il y a du cuir, dans ma voiture
L’odeur de mon parfum me rassure
Je n’aime pas montrer mes émotions
à la salle de musculation
.
Je soulève quelques poids et haltères
Mon corps est une machine de guerre
J’ai tout ce qu’on rêverait d’avoir
J’ai peut-être tout c’est vrai mais
.
Moi j’voulais une moustache
Moustache x6
I wanna have a moustache, a moustache,
a moustache, quiera un bigote
.
Refrain:
Je veux ci je veux ça
Il y en a jamais assez pour moi
C’est comme ci c’est comme ça
Il y a toujours un truc que j’ai pas
[x2] .
Je veux ci je veux ça
C’est comme ci c’est comme ça
Je veux ci je veux ça
C’est comme ci c’est comme ça
Il y a toujours un truc que j’ai pas
.
Alors j’en rajoute encore
Des tonnes de choses derrière mes placards
J’ai des amis quand même
Et même j’ai des amis qui m’aiment
.
J’me dis j’ai tout pour plaire
J’ai tout pour, j’ai le monde à mes pieds
C’est fou
J’ai tout ce qu’on rêverait d’avoir
J’ai peut-être tout c’est vrai mais
.
Moi j’voulais une moustache
Moustache x6
I wanna have a moustache, a moustache,
a moustache, quiera un bigote
.
Refrain:
Je veux ci je veux ça
Il y en a jamais assez pour moi
C’est comme ci c’est comme ça
Il y a toujours un truc que j’ai pas
[x2] .
J’donnerais tout ce que j’ai
Contre une moustache
Maintenant je sais
C’que j’veux c’est
Une moustache
.
J’pourrais tout laisser
Tout donner
Pour une moustache
J’ai peut-être tout c’est vrai
Mais pas ce que je voulais
.
Refrain:
Je veux ci je veux ça
Il y en a jamais assez pour moi
C’est comme ci c’est comme ça
Il y a toujours un truc que j’ai pas
[x2] .
Mais moi j’voulais une moustache

Coeur de pirate - Adieu

Tu ris si mal, tu ris de vide
Des taches de vin sur ta chemise
Qui à deux boutons éclatait
Sur ton corps qui me repoussait

Tu fais l'amour en deux poussées
Blâmant le manque, la tournée
Et pendant que tu t'articules
Moi je soupire et toi

Tu me menaces de partir
Parce que je hurle quand
Tu chantes tes souvenirs

Eh bien, chéri, prends donc la porte
Car tu sais que plus rien ne m'importe
Mais dis-moi adieu demain
Mais dis-moi adieu en chemin
Va voir les autres, je n'en pense rien
Je t'ai aimé, mais je t'assure que c'est la fin

Crois-tu pouvoir enfin me dire
Que tu veux bien qu'on reste amis
Non, c'est gentil, ça va comme ça
Des amis j'en ai plein déjà

Je n'aurai donc plus à t'entendre
Rentrer la nuit quand j'attends l'aube
Qui arrive en poussant les heures
Moi je me lève et toi

Zaz - On ira

On ira écouter Harlem au coin de Manhattan
On ira rougir le thé dans les souks à Amman
On ira nager dans le lit du fleuve Sénégal
Et on verra brûler Bombay sous un feu de Bengale

On ira gratter le ciel en dessous de Kyoto
On ira sentir Rio battre au cœur de Janeiro
On lèvera nos sur yeux sur le plafond de la chapelle Sixtine
Et on lèvera nos verres dans le café Pouchkine

Oh qu’elle est belle notre chance
Aux milles couleurs de l’être humain
Mélangées de nos différences
A la croisée des destins

Vous êtes les étoiles nous somme l’univers
Vous êtes un grain de sable nous sommes le désert
Vous êtes mille pages et moi je suis la plume
Oh oh oh oh oh oh oh

Vous êtes l’horizon et nous sommes la mer
Vous êtes les saisons et nous sommes la terre
Vous êtes le rivage et moi je suis l’écume
Oh oh oh oh oh oh oh

On dira que le poètes n’ont pas de drapeau
On fera des jours de fête autant qu'on a de héros
On saura que les enfants sont les gardiens de l’âme
Et qu’il y a des reines autant qu’il y a de femmes

On dira que les rencontres font les plus beaux voyages
On verra qu’on ne mérite que ce qui se partage
On entendra chanter des musiques d’ailleurs
Et l’on saura donner ce que l’on a de meilleur

Oh qu’elle est belle notre chance
Aux milles couleurs de l’être humain
Mélangées de nos différences
A la croisée des destins

Vous êtes les étoiles nous somme l’univers
Vous êtes un grain de sable nous sommes le désert
Vous êtes mille pages et moi je suis la plume
Oh oh oh oh oh oh oh

Vous êtes l’horizon et nous sommes la mer
Vous êtes les saisons et nous sommes la terre
Vous êtes le rivage et moi je suis l’écume
Oh oh oh oh oh oh oh

Vous êtes les étoiles nous somme l’univers
Vous êtes un grain de sable nous sommes le désert
Vous êtes mille pages et moi je suis la plume
Oh oh oh oh oh oh oh

Vous êtes l’horizon et nous sommes la mer
Vous êtes les saisons et nous sommes la terre
Vous êtes le rivage et moi je suis l’écume
Oh oh oh oh oh oh oh