mardi 29 septembre 2015

Louane - Avenir

Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Yeh, Yeh, Yeh,Yeh,Yeh, Yehi

Partie loin derrière sans trop de raisons
Tu m'as laissé hier la fin de la saison
Je n'veux plus savoir
On s'est éloignés
Tu n'vas plus m'avoir et tout est terminé

Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Yeh, Yeh, Yeh,Yeh,Yeh, Yehi

J'espère que tu vas souffrir
Et que tu vas mal dormir
Pendant ce temps j'vais écrire
Pour demain l'avenir (pour demain l'avenir)
Pour demain l'avenir (pour demain l'avenir)

Partie pour un soir
Juste lui parler
Au fond d'un couloir
Tu voulais aller
L'hypocrisie d'un soir
Les verres sont cassés
Envolés les espoirs et nos coeurs défoncés

Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Yeh, Yeh, Yeh,Yeh,Yeh, Yehi

J'espère que tu vas souffrir
Et que tu vas mal dormir
Pendant ce temps j'vais écrire
Pour demain l'avenir (pour demain l'avenir)
Pour demain l'avenir (pour demain l'avenir)

Partie seule dans la rue
Je cherche mon chemin
Je n'le trouve plus
Il me paraît bien loin
Je t'ai oublié, tu n'me fais plus rien
Et je pars voyager en pensant à demain

Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Yeh, Yeh, Yeh,Yeh,Yeh, Yehi

Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Yeh, Yeh, Yeh,Yeh,Yeh, Yehi


J'espère que tu vas souffrir
Et que tu vas mal dormir
Pendant ce temps j'vais écrire
Pour demain l'avenir (pour demain l'avenir)
Pour demain l'avenir (pour demain l'avenir)

Partie loin derrière sans trop de raisons
Tu m'as laissé hier la fin de la saison.

Louane - Jeune

'aimerais en suivant le soleil
avoir le vertige
perdre le sommeil
je voudrais au plus prêt des falaises
sentir le danger et que ça me plaise
encore
encore


On est sì
jeune, jeune, jeune...
comme un cri
jeune, jeune, jeune...
on est si
jeune, jeune, jeune...
comme je suis
jeune, jeune, jeune...


On devrait se lancer dans le rêves
au dernier moment quand le jour se lève
comment on fait devant des tempêtes
sauver ceux qui viennes
que le temps s’arrête
encore
encore


On est sì
jeune, jeune, jeune...
comme un cri
jeune, jeune, jeune...
on est si
jeune, jeune, jeune...
comme je suis
jeune, jeune, jeune...


J'ai envie
envie
J'ai envie
envie


Que ça dure longtemps
que ça dure toujours

J'ai envie
envie
J'ai envie
envie

Que ça dure longtemps
que ça dure toujours


Tu voudrais quand les nuits sont rapides
avoir le frisson et la peur du vide
à jamais on verra dans nos yeux
monter le désir et souffler le feu


On est sì
jeune, jeune, jeune...
comme un cri
jeune, jeune, jeune...
on est si
jeune, jeune, jeune...
comme je suis
jeune, jeune, jeune...


J'ai envie
envie
J'ai envie
envie


Que ça dure longtemps
que ça dure toujours


J'ai envie
envie
J'ai envie
envie


Que ça dure longtemps
que ça dure toujours


J'ai envie
envie
J'ai envie
envie


Que ça dure longtemps
que ça dure toujours

Sindy - S'envoler

Au cœur de la nuit
Elle se réveille
Le passé resurgit
Et tous ses démons lui reviennent
Ils ont brûlé ses chances
Au lieu de prendre soin d'elle
Elle attend les yeux des orages
Le temps étant perle de pluie
Et elle tourne les pages
Mais le livre est ternie

Être libre
Juste s'oublier
Aller chercher l'amour caché
Et vivre
Laisser le passé
Avec sa douleur quelques heures
S'envoler
(son âme se promène)

Elle soigne son cœur
Elle panse ses plaies
Mais certaines rancœurs
On fait avec on ne dit jamais
Elle veut rêver c'est tout
Comme les filles des contes de fées
Elle a dans les yeux des visages
Ils hantent ses silences et ses cris
Elle relie les pages
D'une bien triste vie