samedi 31 octobre 2015

Vitaa - Pour Que Tu Restes

Je dormirai seule ce soir pour la énième fois
Jamais j'n'aurais cru dire ça mais,
J'n'ai plus foi en toi, avec moi oui j'ai,
Porté mes plus belles robes sorti mes plus beaux draps
Mais ça ne change pas
Tu n'le vois même pas

J'ai beau, tourner les pages de ce livre ou j'ai fais de toi mon roi
Tu ne me lis même pas
Un soir tu rentres et puis l'autre pas

(Refrain:)
Pour que tu restes, pour que tu restes
J'ai sorti le meilleur de moi je souffre en silence
Quand tu dors moi j'encaisse, je laisse
Les autres me pointer du doigt
Pour que tu restes j'ai revu à la baisse
Mes valeurs les plus chères pour toi
Personne ne sait ni ne comprend pourquoi
Mon cœur a sa raison
Et tu n'comprendras
Que ce jour ou je partirai

J'ai subi tes sautes d'humeur, respecté ton silence pendant des heures
Mais ça ne compte pas, non
Je sais si je te veux je ne me plains pas, non
J'ai, saigné pour toi le jour ou tu m'as dit apprend moi
A quoi ça rime dis moi

Si tu promets les choses et tu t'en vas
Si tu ne comptais pas faire ta vie avec moi dis moi pourquoi tu m'as volé ma vie le premier mois ?
Mais qu'est ce qui ne va pas chez toi ? Reconnais que le bonheur te fais fuir tu construis puis tu défais

(Refrain:)
Pour que tu restes, pour que tu restes
J'ai sorti le meilleur de moi je souffre en silence
Quand tu dors moi j'encaisse, je laisse
Les autres me pointer du doigt
Pour que tu restes j'ai revu à la baisse
Mes valeurs les plus chères pour toi
Personne ne sait ni ne comprends pourquoi
Mon cœur a sa raison
Et tu n'comprendras
Que ce jour où je partirai

Pour que tu restes, pour que tu restes
J'ai sorti le meilleur de moi je souffre en silence
Quand tu dors moi j'encaisse, je laisse
Les autres me pointer du doigt
Pour que tu restes j'ai revu à la baisse
Mes valeurs les plus chères pour toi
Personne ne sait pourquoi
Mon cœur a sa raison
Mais tu n'comprendras
Que ce jour ou je partirai

Pour que tu restes...

SARAH RIANI "INTOUCHABLE"

Aujourd’hui j’en viens aux mots
Pour ne plus en venir aux larmes
Je suis prête à changer de rôle
Et oublier ce mal qui me gagne

J’ai tourné des pages
Je suis lavée de tout
Même après l’orage
Je resterais debout
Et si je suis tombée
Seule face au sort
Aujourd’hui je veux prier
J’en ai la force

J’ai pris les devants
J’ai appris à garder en moi
Toutes mes chances
Avant que tout ne soit trop tard
Chaque jour j’ai la force d’y croire
Croire en tout
Ce qu’il me reste
J’ai banni mes peurs autant que mes faiblesses
Sans jamais vendre mon âme au diable
Je suis INTOUCHABLE

Longtemps j’ai cherché mes torts
J’ai pardonné, j’ai donné encore et encore
Je traînais des pas comme on traîne dans la boue
Quand on me montrait du doigt pour ne rien dire du tout

Le cœur à l'abri aujourd’hui plus qu’hier
Je serai mon seul ennemi, je serai mon seul repère
Avec ma plume pour seul allié
Où je verse mes mots , où mes larmes m’ont trop coulé

J’ai pris les devants
J’ai appris à garder en moi
Toutes mes chances
Avant que tout ne soit trop tard
Chaque jour j’ai la force d’y croire
Croire en tout
Ce qu’il me reste
J’ai banni mes peurs autant que mes faiblesses
Sans jamais vendre mon âme au diable
Je suis INTOUCHABLE

Je suis INTOUCHABLE

J’ai pris les devants
J’ai appris à garder en moi
Toutes mes chances
Avant que tout ne soit trop tard
Chaque jour j’ai la force d’y croire
Croire en tout
Ce qu’il me reste
J’ai banni mes peurs autant que mes faiblesses
Sans jamais vendre mon âme au diable
Je suis INTOUCHABLE

mardi 29 septembre 2015

Louane - Avenir

Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Yeh, Yeh, Yeh,Yeh,Yeh, Yehi

Partie loin derrière sans trop de raisons
Tu m'as laissé hier la fin de la saison
Je n'veux plus savoir
On s'est éloignés
Tu n'vas plus m'avoir et tout est terminé

Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Yeh, Yeh, Yeh,Yeh,Yeh, Yehi

J'espère que tu vas souffrir
Et que tu vas mal dormir
Pendant ce temps j'vais écrire
Pour demain l'avenir (pour demain l'avenir)
Pour demain l'avenir (pour demain l'avenir)

Partie pour un soir
Juste lui parler
Au fond d'un couloir
Tu voulais aller
L'hypocrisie d'un soir
Les verres sont cassés
Envolés les espoirs et nos coeurs défoncés

Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Yeh, Yeh, Yeh,Yeh,Yeh, Yehi

J'espère que tu vas souffrir
Et que tu vas mal dormir
Pendant ce temps j'vais écrire
Pour demain l'avenir (pour demain l'avenir)
Pour demain l'avenir (pour demain l'avenir)

Partie seule dans la rue
Je cherche mon chemin
Je n'le trouve plus
Il me paraît bien loin
Je t'ai oublié, tu n'me fais plus rien
Et je pars voyager en pensant à demain

Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Yeh, Yeh, Yeh,Yeh,Yeh, Yehi

Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Waoh, Waoh, Waohoh
Yeh, Yeh, Yeh,Yeh,Yeh, Yehi


J'espère que tu vas souffrir
Et que tu vas mal dormir
Pendant ce temps j'vais écrire
Pour demain l'avenir (pour demain l'avenir)
Pour demain l'avenir (pour demain l'avenir)

Partie loin derrière sans trop de raisons
Tu m'as laissé hier la fin de la saison.

Louane - Jeune

'aimerais en suivant le soleil
avoir le vertige
perdre le sommeil
je voudrais au plus prêt des falaises
sentir le danger et que ça me plaise
encore
encore


On est sì
jeune, jeune, jeune...
comme un cri
jeune, jeune, jeune...
on est si
jeune, jeune, jeune...
comme je suis
jeune, jeune, jeune...


On devrait se lancer dans le rêves
au dernier moment quand le jour se lève
comment on fait devant des tempêtes
sauver ceux qui viennes
que le temps s’arrête
encore
encore


On est sì
jeune, jeune, jeune...
comme un cri
jeune, jeune, jeune...
on est si
jeune, jeune, jeune...
comme je suis
jeune, jeune, jeune...


J'ai envie
envie
J'ai envie
envie


Que ça dure longtemps
que ça dure toujours

J'ai envie
envie
J'ai envie
envie

Que ça dure longtemps
que ça dure toujours


Tu voudrais quand les nuits sont rapides
avoir le frisson et la peur du vide
à jamais on verra dans nos yeux
monter le désir et souffler le feu


On est sì
jeune, jeune, jeune...
comme un cri
jeune, jeune, jeune...
on est si
jeune, jeune, jeune...
comme je suis
jeune, jeune, jeune...


J'ai envie
envie
J'ai envie
envie


Que ça dure longtemps
que ça dure toujours


J'ai envie
envie
J'ai envie
envie


Que ça dure longtemps
que ça dure toujours


J'ai envie
envie
J'ai envie
envie


Que ça dure longtemps
que ça dure toujours

Sindy - S'envoler

Au cœur de la nuit
Elle se réveille
Le passé resurgit
Et tous ses démons lui reviennent
Ils ont brûlé ses chances
Au lieu de prendre soin d'elle
Elle attend les yeux des orages
Le temps étant perle de pluie
Et elle tourne les pages
Mais le livre est ternie

Être libre
Juste s'oublier
Aller chercher l'amour caché
Et vivre
Laisser le passé
Avec sa douleur quelques heures
S'envoler
(son âme se promène)

Elle soigne son cœur
Elle panse ses plaies
Mais certaines rancœurs
On fait avec on ne dit jamais
Elle veut rêver c'est tout
Comme les filles des contes de fées
Elle a dans les yeux des visages
Ils hantent ses silences et ses cris
Elle relie les pages
D'une bien triste vie 

samedi 4 juillet 2015

Vitaa - Ma Soeur

Tu vois t' étais la seule,
La seule en qui j'avais vraiment confiance,
Celle de qui jamais j'aurais cru douter,
Overdose de conscience,
Pourtant t'étais devenue ma sœur de cœur,
Personne n'aurait dû nous séparer,
Destinée ou malchance
Tu vois j'ai beau chercher les raisons
Mais ce que tu m'as fait j'ai pas cautionné,
Maintenant j'ai plus confiance,
Même si ça fait deux ans que ça c'est passé
Même les détails j'ai pas oublié,
Pourquoi ça fait si mal, d'avoir été trahie par ma seule amie
La seule à qui j'ai confié ma vie,
comme si c'était normal,
T'as cru que comme ça j'allais tourner la page,
Mais c'est pas fini j'ai toujours la rage,

Trompée par mon cœur, trahie par ma sœur,
La seule en qui j'avais foi, confiance,
Est celle qui m'a mentie,
Aujourd'hui enfin, est venue ton heure,
Tu vas payer c'que t'as fait dans les moindres détails,
Ça je t'ai promis,
Trompée par mon cœur, trahie par ma sœur,
La seule en qui j'avais foi, confiance,
Est celle qui m'a mentie,
Aujourd'hui enfin, est venue ton heure,
Tu vas payer c'que t'as fait dans les moindres détails,

Maintenant tu pleures, parce que doutent les yeux
Tu vois plus personne tu t'dis que t'es seule,
Et ça, ça te fait peur, quand y a plus personne pour t'écouter, t'épauler
T'as perdu ta ptite soeur,
Celle qui croyait dur en ton amitié,
Mais à croire que toi tu sais pas ce que c'est,
Celle qui passait des heures au phone à t'écouter pleurer pour lui,
J'ai pas fini, j'veux que tu comprennes
Combien j'avais de la peine,
Le soir où je t'ai vue coucher avec lui,
Tu pouvais pas trouver quelqu'un pour toi,
Fallait que tu viennes le chercher dans mon lit

Trompée par mon cœur, trahie par ma sœur,
La seule en qui j'avais foi, confiance,
Est celle qui m'a mentie,
Aujourd'hui enfin, est venue ton heure,
Tu vas payer c'que t'as fait dans les moindres détails,
Ça je t'ai promis, X 2

T'étais ma sœur
T'étais ma sœur
j'ai pas compris,
Comment t'as pu,
T'aurais pas dû,
Non t'aurais jamais dû,
t'aurais jamais dû,

Trompée par mon cœur, trahie par ma sœur,
La seule en qui j'avais foi, confiance,
Est celle qui m'a mentie,
Aujourd'hui enfin, est venue ton heure,
Tu vas payer c'que t'as fait dans les moindres détails,
Ça je t'ai promis, X 4

Sarah Riani - l'Etranger

Tu ressembles à l’homme qui habite ici
Il me semble que tu as son sourire et son regard
Les mêmes habitudes quand tu te prépares
Oui c’est bien toi que je vois sur les photos avec moi

Je sens que tu portes son parfum
Trait pour trait tu lui ressembles bien

Mais pourtant quelque chose en toi m’échappe
C’est comme si entre temps
Quelqu’un d’autre avait pris ta place
Aujourd’hui rien n’est comme avant

Je ne sais plus qui tu es
Tu n’es pas l’homme que j’ai connu
Jamais il ne m’aurait ignoré chaque jour un peu plus

Je perds le cours de notre histoire
Lui ne se laissait pas emporter comme tu le fais tous les soirs
Je vis avec un étranger

Tu es la assis à sa place
Je te vois vivre sa vie jour après jour
Et tu me défie à ne rien dire du tout

Mais pourtant quelque chose en toi m’échappe
C’est comme si entre temps
Quelqu’un d’autre avait pris ta place
Aujourd’hui rien n’est comme avant

Je ne sais plus qui tu es
Tu n’es pas l’homme que j’ai connu
Jamais il ne m’aurait ignoré chaque jour un peu plus

Je perds le cours de notre histoire
Lui ne se laissait pas emporter comme tu le fais tous les soirs
Je vis avec un étranger

Avec un étranger

Chaque jour passé à tes cotés m’éloigne encore et encore de toi
J’ai beau avoir tout essayé
Rien n’y fait je ne te reconnais pas

Tu n’es qu’une mer
Qu’une mer

Je ne sais plus qui tu es
Tu n’es pas l’homme que j’ai connu
Jamais il ne m’aurait ignoré chaque jour un peu plus

Je perds le cours de notre histoire
Lui ne se laissait pas emporter comme tu le fais tous les soirs
Je vis,
Je vis avec un étranger

Megan - Sous ma peau

Assise dans ma chambre
Parmi ces éclats de nous
Je me perds dans la mémoire blanche d’une histoire à genoux

Je reviens sur nos traces dans la salle des pas perdus
J’essaie avant que tout s’efface de revoir ce qu’on a vécu

Tout ce qui était
Ces jours que j’attendais
Qui n’était pour moi qu’un début

Mais toi
Tu n’as pas lu derrière mes rires
Tu n’as pas lu derrière mes mots
Tu n’as pas su me découvrir
Tu n’as, tu n’as
Tu n’as pas lu sous ma peau

Tu n’as pas lu derrière mes rires
Tu n’as pas lu derrière mes mots
Tu n’as pas su me découvrir
Tu n’as, tu n’as
Tu n’as pas lu sous ma peau

Je suis pas comme les autres filles
Je garde un peu pour moi
On ne me li pas comme un livre
Je ne suis pas tout ce que l’on voit

Tu n’entendais pas mes silences
Ils étaient plein de toi
Tu ne faisais pas assez ma danse
Et tu as desserrer les bras

Tout ce qui était
Ces jours que j’attendais
Qui n’était pour moi qu’un début

Mais toi
Tu n’as pas lu derrière mes rires
Tu n’as pas lu derrière mes mots
Tu n’as pas su me découvrir
Tu n’as, tu n’as
Tu n’as pas lu sous ma peau

Tu n’as pas lu derrière mes rires 

Sarah Riani - Comme Toi

[Couplet 1]
On s'est tout dis
Enfin je crois...
J’ai bien compris qu'il valait mieux en rester là
Je peux faire comme si
Ne t'en fais pas
S’il faut s'y faire alors sans doute qu’on s'y fera
Tu trouveras d’autres défis
À la poursuite d’autres vies
Mais maintenant…
Et moi maintenant…

[Refrain]
Je vais t'oublier
Tout recommencer
Laisse-moi mentir, laisse-moi faire semblant
Faut-il que je pleure ?
Faut-il avoir peur ?
Dois-je te maudire ou faire autrement ?
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi

[Couplet 2]
J’ai pas de mots
J’ai pas si mal
Juste un peu trop d'ego pour dire que c'est pas si grave
Il faut du temps
Enfin j'sais pas
C'est ce que disent les gens qui ne te connaissaient pas
Tu sauras faire avec
Quand moi je devrai faire sans
Et maintenant ?
Et maintenant…

[Refrain]
Je vais t'oublier
Tout recommencer
Laisse-moi mentir, laisse-moi faire semblant
Faut-il que je pleure ?
Faut-il avoir peur ?
Dois-je te maudire ou faire autrement ?
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi

Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi

[Refrain]
Je vais t'oublier
Tout recommencer
Laisse-moi mentir, laisse-moi faire semblant
Faut-il que je pleure ?
Faut-il avoir peur ?
Dois-je te maudire ou faire autrement ?
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi
Si seulement j'étais comme toi, comme toi, comme toi, comme toi

Zayra - Jamais trop tard

Garder espoir
Quand les échecs
Se reflètent dans le miroir
J’écris mon histoire
Pour qu’un jour
Mes rêves deviennent victoire

J’ai cette voix qui me dit
De foncer d’y croire toujours
Car dans la vie

Il n'est jamais trop tard
Pour fuir ce qui ralentit
Trouver l’envie
Jamais trop tard
Pour vaincre ses doutes interdits
Vivre sa vie

Il n'est jamais trop tard
Pour fuir ce qui ralentit
Trouver l’envie
Il n'est jamais Jamais trop tard
Pour vaincre ses doutes interdits
Vivre sa vie

Il n’est jamais trop tard

Et même si je tombe
Plus d’une fois
Devrais-je souffrir pour ça
J’ai peur comme toi
Je ne sais pas
Si j’ai fait les bons choix

J’ai cette voix qui me dit
De foncer d’y croire toujours
Car dans la vie

Il n'est jamais trop tard
De fuir ce qui ralentit
Trouver l’envie
Non jamais trop tard
Pour vaincre ses doutes interdits
Vivre sa vie

Il n’est jamais trop tard
Pour fuir ce qui ralentit
Trouver l’envie
Non jamais trop tard
Pour vaincre ses doutes interdits
Vivre sa vie

Il n’est jamais trop tard

Et si ma vie est un choix (Fais-le, fais-le)
Si tes rêves t’emmène ailleurs
Non n’hésite pas

Si le destin brille pour toi (suis-le, suis-le)
Ne laisse jamais personne choisir pour toi

Il n'est Jamais trop tard
Pour fuir ce qui ralentit
Trouver l’envie
Non jamais trop tard
Pour vaincre ses doutes interdits
Vivre sa vie

Il n’est jamais trop tard
Pour fuir ce qui ralentit
Trouver l’envie
Non jamais trop tard
Pour vaincre ses doutes interdits
Vivre sa vie

Il n’est jamais trop tard

Sindy - Sans rancune

Eh, tu dis qu'on rêve, rêve
Mais ça vaut la peine
Eh, tu dis qu'on rêve, rêve
Mais ça vaut la peine
Eh, tu dis qu'on rêve, rêve
Mais ça vaut la peine
Eh, tu dis qu'on rêve, rêve
Mais ça vaut la peine
Eh, mi amor, mi amor,
Mi a-mi a-mi amor,
Eh, mi amor, mi amor,
Mi a-mi a-mi amor

J'ai dans mon jardin secret
Des larmes et des épines
Je connais le parfum des regrets
Les jours où je m'incline
Tu dis qu'il vaut mieux se taire
Quand personne ne veut t'ecouter
Tu dis qu'il vaut mieux se taire
Mais parfois faut crier

Je n'ai pas peur d'être blessé
Mon présent, mon passé
J'ai tout ça tatoue
La vie m'a rien donné
Mais j'ai su pardonner
Sans jamais m'lamenter

On veut décrocher la Lune
L'impossible et plus encore
Même si je te dis sans rancune
J'envoie tout dans le décor
Je n'ai pas peur d'être blessé
Mon présent, mon passé
J'ai tout ça tatoue
La vie m'a rien donné
Mais j'ai su pardonner
Sans jamais m'lamenter

Tant de choses à l'intérieur
Que je n'ai pas su montrer
Un jour tu ris un jour t'as peur
J'apprends à surmonter
La vie a tout pour plaire
Si t'avance sans laisser tomber 

Najoua Belyzel - "Rendez-Vous"

De châtelet à Pont-Marie
Je vous cherche sous la pluie
Quand hurle le vent
Sur les hauteurs de Paris
J'ai trainé mon manteau gris
En attendant

Un jour j'irai danser ailleurs,
Ailleurs sur la jetée
J'irai me jeter dans les fleurs
Là-bas s'arrêteras le temps
En me berçant, je m'en irai au vent léger

Je suis marquise des anges
J'ai des airs de fille étrange
Quand je perds pieds
Je vous tire ma réverence
Dans les cris des ambulances
Vous me sauvez

Un jour j'irai danser ailleurs,
Ailleurs sur la jetée
J'irai me jeter dans les fleurs
Là-bas s'arrêteras le temps
En me berçant, je m'en irai au vent léger

De châtelet à Pont-Marie

Un jour j'irai danser ailleurs,
Ailleurs sur la jetée
J'irai me jeter dans les fleurs
Là-bas s'arrêteras le temps
En me berçant, je m'en irai au vent léger

De châtelet à Pont-Marie
Je vous cherche sous la pluie
Je vous attends

Najoua Belyzel - "Luna"

Je voudrais ta main dans la mienne
Te couvrir de je t’aime
Mais tu n’es pas avec moi Luna

La vie n’est pas un lit de roses
Moi j’en sais quelque chose
Tu ne dors pas avec moi Luna

Papaya papaya papayapayapapa

Je ferais bien le tour du monde en 80 secondes
Tes ballons ne volent pas Luna
J’ai bien vu l’oiseau de passage
J’ai compris son message
Ma terre ne tournerait pas

Je prends mon temps
Et je rêve de toi si souvent
Je t’imagine avec les anges
Comme c’est étrange quand le ciel penche sur moi
Qui flanche
Je crie ton nom entre les murs de ma maison
Je te dessine sous ma peau
Le ventre gros quand j’ai le mal, le mal de toi
De toi Luna

Papaya papaya papayapayapapa
Papaya papaya papayapayapapa

Au cœur ou seul sans voir la fête
J’ai fait danser ma tête sur tes grands chevaux de bois Luna
Et là dans ma boite à musique
Mon âme est amnésique
Je me souviens que de toi Luna

Je prends mon temps
Et je rêve de toi si souvent
Je t’imagine avec les anges
Comme c’est étrange quand le ciel penche sur moi
Qui flanche
Je crie ton nom entre les murs de ma maison
Je te dessine sous ma peau
Le ventre gros

Où est L-U, N-A
Où est Luna
L-U N-A Luna
Où est L-U, N-A
Où est Luna
L-U N-A Luna
Un peu de soleil dans l’eau froide
Tout mon corps se torsade
Moi je n’attends plus que toi Luna

Je prends mon temps
Et je rêve de toi si souvent
Je t’imagine avec les anges
Comme c’est étrange
Quand j’ai le mal, le mal de toi Luna

Papaya papaya papayapayapapa
Papaya papaya papayapayapapa

Céline Dion - Contre nature

Et on a éteint notre lumière
Celle qui nous guidait encore hier
Alors
Je voudrais te dire
Qu'il peut rester d'un amour si grand
Une étincelle qui défie le temps
Et puis
Je voudrais te dire

Chorus :
Que chaque jour sans toi
Me fait plus mal
Que toutes les blessures
Que chaque jour sans toi
N'est pas normal
C'est contre nature
Que chaque jour sans toi
Me fait plus mal
Que toutes les injures
Que chaque jour sans toi
Sans rien de toi
C'est contre nature

Même si entre nous il y a eu des guerres
On parlait d'amour encore hier
Alors
Je voudrais te dire
Que malgré la pluie l'hiver et les vents
Je n'oublierai pas nos soleils d'avant
Et puis
Je voudrais te dire

Que chaque jour sans toi
Me fait plus mal
Que toutes les blessures
Que chaque jour sans toi
N'est pas normal
C'est contre nature
Que chaque jour sans toi
Me fait plus mal
Que toutes les injures
Que chaque jour sans toi Sans rien de toi
C'est contre nature

C'est contre nature

Que chaque jour

Sans toi

Chaque jour

Sans toi

C'est contre nature

Que chaque jour sans toi
Me fait plus mal
Que toutes les blessures
Que chaque jour sans toi
N'est pas normal
C'est contre nature
Que chaque jour sans toi
Me fait plus mal
Que toutes les injures
Que chaque jour sans toi
Sans rien de toi
C'est contre nature

Céline Dion - Je sais pas

Détourner des rivières, porter des poids
Traverser des mers, je saurais faire

Défier des machines, narguer des lois
Les foudres divines, çà m'effraie pas

J'sais prendre un coup, le rendre aussi
River des clous, çà j'ai appris

J'suis pas victime, j'suis pas colombe
Et pour qu'on m'abîme, faut qu'je tombe

Je sais les hivers, je sais le froid
Mais la vie sans toi, je sais pas

Je savais le silence depuis longtemps
J'en sais la violence, son goût de sang

Rouges colères, sombres douleurs
Je sais ces guerres, j'en ai pas peur

Je sais me défendre, j'ai bien appris
On est pas des tendres par ici

Je sais les hivers, je sais le froid
Mais la vie sans toi, je sais pas

Lutte après lutte, pire après pire
Chaque minute, j'ai cru tenir

J'voudrais apprendre jour après jour
Mais qui commande à nos amours?

Je sais les hivers, je sais le froid
Mais la vie sans toi, je sais pas

Je sais pas
Je sais pas

Céline Dion - Pour que tu m'aimes encore

J'ai compris tous les mots,
J'ai bien compris, merci
Raisonnable et nouveau, c'est ainsi par ici
Que les choses ont changé, que les fleurs ont fané
Que le temps d'avant, c'était le temps d'avant
Que si tout zappe et lasse, les amours aussi passent

Il faut que tu saches

J'irai chercher ton coeur si tu l'emportes ailleurs
Même si dans tes danses d'autres dansent tes heures
J'irai chercher ton âme dans les froids dans les flammes
Je te jetterai des sorts pour que tu m'aimes encore

Fallait pas commencer m'attirer me toucher
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer
On me dit qu'aujourd'hui, on me dit que les autres font ainsi
Je ne suis pas les autres
Avant que l'on s'attache, avant que l'on se gâche

Je veux que tu saches

J'irai chercher ton coeur si tu l'emportes ailleurs
Même si dans tes danses d'autres dansent tes heures
J'irai chercher ton âme dans les froids dans les flammes
Je te jetterai des sorts pour que tu m'aimes encore

Je trouverai des langages pour chanter tes louanges
Je ferai nos bagages pour d'infinies vendanges
Les formules magiques des marabouts d'Afrique
J'les dirai sans remords pour que tu m'aimes encore

Je m'inventerai reine pour que tu me retiennes
Je me ferai nouvelle pour que le feu reprenne
Je deviendrai ces autres qui te donnent du plaisir
Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Plus brillante plus belle pour une autre étincelle
Je me changerai en or pour que tu m'aimes encore

France Gall "Comment lui dire ?"

Au beau milieu de la foule
D'un dimanche après-midi
Au beau milieu de la foule
Je le reconnais c'est lui

Au beau milieu de la foule
De ces gens qui me sourient
Parmi tous mes ennemis
Je le reconnais c'est lui

[Refrain] :
Comment lui dire, comment lui dire
Comment lui faire comprendre d'un sourire
Comment lui dire, comment lui dire

Au beau milieu de la foule
Du dimanche après-midi
Je me sens nerveuse pas kool
Je le reconnais, c'est lui

Au beau milieu de la foule
Des étrangers de ma vie
Je voudrais qu'il ait compris
Qu'il m'emmène loin d'ici

[Refrain]

S'il peut m'attendre, s'il peut m'apprendre
S'il peut m'atteindre qu'il vienne à moi
S'il peut comprendre, s'il peut m'entendre
Et me rejoindre qu'il vienne à moi
Qu'il vienne à moi

Au beau milieu de la foule
Du dimanche après-midi
Au beau milieu de la foule
Qu'il m'emporte loin d'ici

Comment lui dire, comment lui dire
Comment lui faire comprendre d'un sourire
Comment lui dire,
Comment, comment,
Comment lui faire comprendre d'un sourire
Comment lui dire, comment lui dire
Comment lui faire comprendre d'un sourire

jeudi 2 juillet 2015

Shy'm - En Apesanteur

J'arrive à me glisser
Juste avant que les portes ne se referment
Elle me dit quel étage
Et sa voix me fait quitter la terre ferme
Alors
Les chiffres dansent
Tout se mélange
Je suis en tête-à-tête avec un ange

Ref.:
En apesanteur
Pourvu que les secondes soient des heures
En apesanteur
Pourvu qu'on soit les seuls
Dans cet ascenseur

Elle arrange ses cheveux
J'ai le coeur juste au bord des yeux
Et sans la regarder je sens la chaleur
D'un autre langage
Alors
Les yeux rivés
Sur les étages
Pourvu que rien n'arrête le voyage

Ref.:
En apesanteur
Pourvu que les secondes soient des heures
En apesanteur
Pourvu qu'on soit les seuls
Dans cet ascenseur
Dans cet ascenseur

J'arrive à me glisser
Juste avant que les portes ne se referment

Ref.:
En apesanteur
Pourvu que les secondes soient des heures
En apesanteur
Pourvu qu'on soit les seuls
Dans cet ascenseur

En apesanteur
Pourvu que les secondes soient des heures
En apesanteur
Pourvu qu'on soit les seuls
Dans cet ascenseur

Judith - Badaboum

Pourquoi
tout s'élève et retombe s'évapore comme un rien
On se croit bien solide quand soudain
Ta-tadada

Pourquoi
tout commence tout finit et se perd se transforme
Le bel arbre réduit en viles feuilles mornes
Ta-tadada

Badam-badaboumbambim
Non ça n'est pas ce que l'on pense
Rien qu'un jeu d'amis intimes en toute innocence
Quelques figures acrobatiques,
trois coups de baguette magique
Puis s'en est allé
Il s'en est allé

Badam-badaboumbambim
Cette histoire n'a plus d'importance
Une goutte de plus infime dans l'océan dense
Comme un jouet dont on se lasse
Et tant pis si il se casse
Il s'en est allé
Il s'en est allé

Etrange
comme un geste un regard nous rassure puis nous perd

lundi 11 mai 2015

Superbus "Lola"

Allo lola, c'est encore moi
j'ai beaucoup pensé à toi, lola
allo lola, ne raccroche pas
ne mets pas de holà, lola, oh là!
allo lola, comme un garcon
j'ai le coeur qui fait boum et les cheveux longs
allo lola, comme un garcon
c'est la premiére fois pour moi que tes yeux me font
boum boum boum, oh là, lola sait...
boum boum boum, lola c'est osé

Allo lola, oui c'est bien moi
je n'ai pas dormi pour toi
je n'en reviens pas
allo lola, ne raccroche pas
lola lit dans l'au-delà, ma jolie lola
allo lola, comme un garcon
c'est la premiére fois pour moi que tes yeux me font
boum boum boum, oh là, lola sait...
boum boum boum, lola c'est osé

dimanche 10 mai 2015

MIKA - Boum Boum Boum

Qu’importe l’endroit, le contexte
On a toujours un bon prétexte
Pour tomber nos « fruit of the loom »
Quand toi et moi on fait boum boum boum
Quand t’es pas là j’fais n’importe quoi
J’prends des kilos des tequilas
Je chante les chansons d’Oum Kalthoum
Je ne pense qu’à nos boum boum boum

Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime
Pour le voir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum

Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum

Hier on était chez ta mère, elle a failli tomber par terre
En entrant dans le dressing room quand toi et moi on fesait boum boum boum
Dans les ascenseurs des hôtels on sait monter au septième ciel
On envoit balader les grooms quand toi et moi on fait boum boum boum
Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime
Pour le voir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum

Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum

Quand on reçoit des invités on ne sait même pas résister
entre le thé et les Loukoums y'a le temps de faire boum boum boum
C'est vrai qu'les murs ont des oreilles, que tous les voisins se réveillent
mais c'est comme ça qu'on fait l'amour quand toi et moi on fait boum boum boum
Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime
Pour le voir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum
S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
On a toujours un truc à faire, les étagères font badaboum
Quand toi et moi on fait boum boum boum !


Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum

En plus ça, ça fait toujours deux
De plus de ça fait tout ce qu’on veut
C’est comme les coups d'Brahim Asloum
Toi plus moi ça fait boum boum boum
Pas la peine d’aller cavaler
Y'a plus que ça qui me fait voyager
Pas les cocotiers de Touloum
Quand toi et moi on fait boum boum boum

Et tous les bourgeois du 16ème se demandent pourquoi je t'aime
Pour le voir pas besoin d'un zoom quand toi et moi on fait boum boum boum
S'aimer comme ça, c'est pas vulgaire
On a toujours un truc à faire, les étagères font badaboum
Quand toi et moi on fait boum boum boum !

Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Quand toi et moi on fait boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Boum boum, boum boum boum
Quand toi et moi on fait boum boum boum !

Zaho - Divisés

Ils sont venus par milliers les apôtres
Nous ont monté les uns contre les autres
Ils sont venus sans même frapper à la porte, non non
Pourtant chez eux c'est nous, nous qu'on déporte

Ils nous ont divisés pour régner, ma chair y a saigné
Ils nous ont divisés pour régner, ma chair y a saigné

Couleur ébène, blanc, ivoire ou peau mate
Les deux yeux qui t'aident à voir sont malades
Y a-t-il un cœur derrière ces automates, non non
J'ai fuis, je survis parmi les nomades

Ils nous ont divisés pour régner, ma chair y a saigné
Ils nous ont divisés pour régner, ma chair y a saigné

Papa, maman, ma liberté est morte
Enterrée sous des lois et bien des codes
Moi qui n'ai jamais tiré sur une corde, non non
À moins de mieux serrer mon cœur aux vôtres

Ils nous ont divisés pour régner, ma chair y a saigné
Ils nous ont divisés pour régner, ma chair y a saigné

J'ai rêvé que j'avais sauté pardessus les barricades
Que je pouvais voler eh eh
Au-dessus des blessures d'un monde qui ne faisaient pas son âge
Et j'ai pleuré, mais j'avais beau crier
Personne ne m'entendait

Ils nous ont divisés pour régner, ma chair y a saigné
Ils nous ont divisés pour régner, ma chair y a saigné

Divisez, visez, visez pour régner, mama chérie a saigné
Divisez, visez, visez pour régner, mama chérie a saigné
Never never never be afraid of who you are
Never never never be afraid of who you are
Never never never be afraid of who you are
Don't you be afraid of who you are.

TAL - Rien N'est Parfait [Clip Officiel]

Tu sais rien n´est parfait,
sans doit pas t' empêcher,
d´avoir cette rage d´exister,
tu l´as dit la vie c´est pas le paradis,
sur terre elle te fait des coups d´enfer,
il faut que tu gères tes colères,
surtout te laisse pas faire.

Refrain
Tu sais rien n´est parfait,
la vie fait des erreurs,
bats-toi seulement pour le meilleur,
bats-toi c´est vrai,
rien n´est parfait.
mais chaque seconde de bonheur
te donne le goût de vivre encore plus fort.

Y' a des jours,
tu cours sans trouver ta place.
Des jours où t´as plus d´amour en face,
où ta vie sonne un peu faux,
mais tu l´as dans la peau.

Refrain
Tu sais rien n´est parfait,
la vie fait des erreurs,
bats-toi seulement pour le meilleur,
bats-toi c´est vrai,
rien n´est parfait.
mais chaque seconde de bonheur
te donne le goût de vivre encore plus fort.


Tu sais rien n´est parfait,
la vie fait des erreurs,
bats-toi seulement pour le meilleur,
bats-toi c´est vrai,
rien n´est parfait.
mais chaque seconde de bonheur
te donne le goût de vivre encore plus fort.

Besoin de sourire,
la vie donne aussi du plaisir.
Besoin de confiance,
mais si la vie ne t'en donne pas,
je suis là.

Refrain
Tu sais rien n´est parfait,
la vie fait des erreurs,
bats-toi seulement pour le meilleur,
bats-toi c´est vrai,
rien n´est parfait.
mais chaque seconde de bonheur
te donne le goût de vivre encore plus fort.

Refrain
Tu sais rien n´est parfait,
la vie fait des erreurs,
bats-toi seulement pour le meilleur,
bats-toi c´est vrai,
rien n´est parfait.
mais chaque seconde de bonheur
te donne le goût de vivre encore plus fort.

Refrain
Tu sais rien n´est parfait,
la vie fait des erreurs,
bats-toi seulement pour le meilleur,
bats-toi c´est vrai,
rien n´est parfait.
mais chaque seconde de bonheur
te donne le goût de vivre encore plus fort.

Shy'm - La Première Fois [Clip Officiel]

Ton regard sur moi
Tellement doux et chaud
Te sentir contre moi
Me fait perdre les mots
Savourer l'instant
Apprécier le moment
Penser au présent
Te caresser tendrement
Oublions nos manies, nos habitudes
Partons loin
Laissons à la folie sa latitude
Ça me plait bien
Oser comme personne n'ose
Abandonner la prose
Ne dis rien en silence
Au fond de la dernière danse

{Refrain}
Tellement beau le souvenir
De nos premiers pas
Tellement chaud ton sourire
Quand tu me revois
Redessiner chaque jour
Comme si c'était le premier
La première fois
La première fois comme ça

Ton parfum sur moi
Me défilent tant d'images
Mon carnet sur toi
N'a bientôt plus de pages
Trop de phrases, trop de mots
Certains en rouge, en mémo
Des dates en vrac
Des soirs qui marquent
Où on s'est donné en cadeau
L'envie de toi, l'envie de nous
L'envie de partager
Ces moments seule
Où tard le soir à nous je rêvais
Aux moindres instants
La douceur des moments
Le désir intense
La mémoire d'une dernière danse

{au Refrain}

Oublions nos manies, nos habitudes
Partons loin
Laissons à la folie sa latitude
Ça me plait bien
Oser comme personne n'ose
Abandonner la prose
Ne dis rien en silence
Au fond de la dernière danse

{au Refrain}

dimanche 26 avril 2015

Jenifer - Au Soleil

Ce qui ne me tue pas
Me rend forte
On pourrait en venir aux mains
Je suis à celui qui me transporte
Je reste tant que l'on me supporte
Où je reprends seule le chemin
Malgré les risques que cela comporte
Avec toi j'irai bien
Même sans toi j'irai bien
Au soleil
M'exposer un peu plus
Au soleil
Quand le cœur n'y est plus



Brûler ce que l'on adore
Et réchauffer son corps
Malgré tout l'amour que je te porte
Toi tu n'y entends vraiment rien
Notre histoire que le diable l'emporte
Avec toi j'irai bien
Même sans toi j'irai bien
Au soleil
M'exposer un peu plus
Au soleil
Quand le cœur n'y est plus
Brûler ce que l'on adore
Et réchauffer son corps

Vianney - Pas là

Je suis une cruche,
percée de plus,
j’ai la peau craquelée
depuis toi, desséchée
Quand vient la lune
et le vent frais,
par habitude,
j’te cherche sur le canapé

Dieu qu’elle est loin
la nuit de liesse
où j’ai trouvé ta main
bien avant la tristesse
Tu me traquais,
tu m’avais vu,
tu m’as pris au collier
et mon cou tu l’as tordu

mais t’es pas là, mais t’es où?
mais t’es ou ? (pas là, pas là pas là…)

Des nuits d’ivoire


sûr, ça je t’en doit,
si les tiennes sont noires
non, je ne t’en veux pas
Ainsi va la vie
enfin, surtout la tienne,
je m’abrutis
à jouer les fontaines

mais t’es pas là, mais t’es où?
mais t’es ou ? (pas là, pas là pas là…)

Je te remplace
comme je le peux
que tout s’efface
j’en fais le voeux
Ça sera sans toi alors,
alors je n’ai plus qu’a être d’accord

A vous les cruches,
les coeurs en miettes,
soyons la ruche,
d’un futur en fête 

France Gall - Si maman, si (1977)

Tous mes amis sont partis
Mon cœur a déménagé
Mes vacances c'est toujours Paris
Mes projets c'est continuer
Mes amours c'est inventés

Si, maman, si
Si, maman, si
Maman, si tu voyais ma vie
Je pleure comme je ris
Si, maman, si
Mais mon avenir reste gris
Et mon cœur aussi

Et le temps défile comme un train
Et moi je suis à la fenêtre
Je suis si peu habile que demain
Le bonheur passera peut-être
Sans que je sache le reconnaître

Si, maman, si
Si, maman, si
Maman, si tu voyais ma vie
Je pleure comme je ris
Si, maman, si
Mais mon avenir reste gris
Et mon cœur aussi

Mon cœur est confortable, bien au chaud
Et je lasse passer le vent
Mes envies s'éteignent, je leur tourne le dos
Et je m'endors doucement
Sans chaos ni sentiment

Si, maman, si
Si, maman, si
Maman, si tu voyais ma vie
Je pleure comme je ris
Si, maman, si
Mais mon avenir reste gris
Et mon cœur aussi

Si, maman, si
Si, maman, si
Maman, si tu voyais ma vie
Je pleure comme je ris
Si, maman, si
Mais mon avenir reste gris
Et mon cœur aussi

lundi 13 avril 2015

ZAZ - "Sous le ciel de Paris"

Sous le ciel de Paris
S´envole une chanson
Hum Hum
Elle est née d´aujourd´hui
Dans le cœur d´un garçon
Sous le ciel de Paris
Marchent des amoureux
Hum Hum
Leur bonheur se construit
Sur un air fait pour eux

Sous le pont de Bercy
Un philosophe assis
Deux musiciens quelques badauds
Puis les gens par milliers
Sous le ciel de Paris
Jusqu´au soir vont chanter
Hum Hum
L´hymne d´un peuple épris
De sa vieille cité

Près de Notre Dame
Parfois couve un drame
Oui mais à Paname
Tout peut s´arranger
Quelques rayons
Du ciel d´été
L´accordéon
D´un marinier
L´espoir fleurit
Au ciel de Paris

Sous le ciel de Paris
Coule un fleuve joyeux
Hum Hum
Il endort dans la nuit
Les clochards et les gueux
Sous le ciel de Paris
Les oiseaux du Bon Dieu
Hum Hum
Viennent du monde entier
Pour bavarder entre eux

Et le ciel de Paris
A son secret pour lui
Depuis vingt siècles il est épris
De notre Ile Saint Louis
Quand elle lui sourit
Il met son habit bleu
Hum Hum
Quand il pleut sur Paris
C´est qu´il est malheureux
Quand il est trop jaloux
De ses millions d´amants
Hum Hum
Il fait gronder sur nous
Son tonnerr´ éclatant
Mais le ciel de Paris
N´est pas longtemps cruel
Hum Hum
Pour se fair´ pardonner
Il offre un arc en ciel

ZAZ - "La lessive"

On gravit des sommets dans nos vies dans nos cœurs
Cet amour infini, mélange de douleur
Mais partager l'instant du bonheur
On garantit un soir comme pour lui rendre honneur
Je gravis la montagne comme je gravis ma vie
Tous ces regards croisés si je les ai compris
J'ai pourtant vu 1000 fois et suis encore surprise
De la beauté des êtres qui m'ont fait lâcher prise

C'est la beauté sans mot qui transforme un instant
A genoux dans la glace et sans faire ce qui doit
Je tiens en moi le chaud, la saveur du présent
De ces moments de grâce qui fut vous qui fut moi

Ils vivent leur ascension, grimpent et bravent leur peur
Il n'y a nulle prison que celle que l'on se crée au cœur
Je prend note et leçon dans ces vives lueurs
La lune me regarde, ne pas mourir avant l'heure
Je garde précieusement l’expérience dans ma chaire
Revenir au quotidien lui non plu ordinaire
Dans les pages d'un bouquin ces phrases qui me décrivent
Tout se termine et prend fin après l'extase la lessive

C'est la beauté sans mot qui transforme un instant
A genoux dans la glace et sans faire ce qui doit
Je tiens en moi le chaud, la saveur du présent
De ces moments de grâce qui fut vous qui fut moi

Portée dans ma tête jusqu'à mon sac à dos
Les petites tempêtes me poussent vers le haut
Le froid que je respire, je sens que je m'allège
Je n'ai rien vu venir les deux pieds dans la neige
Et puis c'est plus facile, et un pas après l'autre
Si je marche tranquille, si je suis quelqu'un d'autre
J'aurai toute ma vie laissant faire ce qui doit
De ce qu'on a gravit qui fut vous qui fut moi

C'est la beauté sans mot qui transforme un instant
A genoux dans la glace et sans faire ce qui doit
Je tiens en moi le chaud, la saveur du présent
De ces moments de grâce qui fut vous qui fut moi

C'est la beauté sans mot qui transforme un instant
A genoux dans la glace et sans faire ce qui doit
Je tiens en moi le chaud, la saveur du présent
De ces moments de grâce qui fut vous qui fut moi

samedi 21 mars 2015

Judith - Te Passe Pas De Moi - Clip Officie

Elle doit avoir un peu de moi
Cette façon de penser qu’elle est ce qu’il te faut
Sait elle les choses que l’on se doit
Qu’on n’efface pas ce qu’on a dans la peau

Elle doit deviner tes silences
Là où j’avais besoin de mots
Quand la vie nous prenait à defaut

Te passe pas de moi
Te passe pas de moi
Y’a tant de choses qui me reviennent
Et que le temps n’efface pas

Te passe pas de moi
Te passe pas de moi
J’ai tellement peur qu’elle te retienne
J’ai juste peur ne m’en veux pas

Est-ce qu’elle a lu dans ton regard
Des raisons de croire qu’elle porterait ton nom?
Est-ce qu’elle est un nouveau depart
Ou bien juste un bout de ciel dans ta prison?

Mais la voir soigner tes blessures
Me ramène à mes regrets
Pardon pour ce que je n’ai pas fait…

Te passe pas de moi
Te passe pas de moi
J’ai tellement peur qu’elle te retienne
J’ai juste peur ne m’en veux pas

Te passe pas de moi
Te passe pas de moi
Y’a tant de choses qui me reviennent
Et que le temps n’efface pas…

dimanche 22 février 2015

J'oublierai - Marie-Pier Perreault

J'oublierai, jusqu'aux dernieres secondes.
J'oublierai, tout ce qui de toi m'emcombre.
J'oublierai, même la douleur de l'absence.
Pour qu'aimé retrouve à nouveau un sens.
J'oublierai, les nuits qui seront trop sombres.
Pour jeter ce qu'il restera de tes ombres.
Ne jamais regretter ce qui nous attache.
Libérer notre amour devenu tellement lâche.

[chorus]
J'oublierai, tout ce que je t'ai donné.
J'oublierai, pour mentir tes vérités.
Déchirer les avis aux souvenirs.
J'oublierai, pour te fuir te réécrire.

Désolée, de n'être qu'un brouillard.
Une fumée qui s'évapore au hasard.
Égarée, entre ce monde et nulle part,
À chercher le chemin pour t'éffacer de ma mémoire.

[chorus]
J'oublierai, tout ce que je t'ai donné.
J'oublierai, pour mentir tes vérités.
Déchirer les avis aux souvenirs.
J'oublierai, pour te fuir
Moi j'oublierai pour te réécrire.

J'oublierai, tout
J'oublierai, tout

J'oublierai jusqu'à ton visage, ton nom.
J'oublierai, jusqu'à perde la raison.

J'oublierai
J'oublierai, tout
J'oublierai, nout

Annie Blanchard - Aide moi à passer la nuit

Mets ta main dans mes cheveux
Parle-moi dans un murmure
Je veux fondre dans tes yeux
Comme l'ombre sur le mur

Viens t'étendre près de moi
Mets ton corps tout près du mien
Passe la nuit dans mes bras
Aime-moi jusqu'à demain

{Refrain:}
Je n'sais si c'est bien ou mal
Je me fous de ce qu'on dit
Ce soir ma vie me fait mal
J'aurais besoin d'un ami

Ce qui s'est passé hier
Il faudra que je l'oublie
C'est trop triste d'être seule
Aide-moi à passer la nuit

{au Refrain}

Ce qui s'est passé hier
Il faudra que je l'oublie
C'est trop triste d'être seule
Aide-moi à passer la nuit
Non je n'veux pas être seule
Aide-moi à passer la nuit

Indila - Love Story

[Couplet 1]
L’âme en peine
Il vit mais parle à peine
Il l'attend devant cette photo d'antan
Il, il n'est pas fou
Il y croit c'est tout
Il la voit partout
Il l'attend debout
Une rose à la main
À part elle il n'attend rien
Rien autour n'a de sens
Et l'air est lourd
Le regard absent
Il est seul et lui parle souvent
Il, il n'est pas fou
Il l'aime c'est tout
Il la voit partout
Il l'attend debout
Debout une rose à la main
Non, non plus rien ne le retient

[Refrain]
Dans sa love story
Dans sa love story
Dans sa love story
Sa love story

[Couplet 2]
Prends ma main
Promets-moi que tout ira bien
Serre-moi fort
Près de toi je rêve encore
Oui, oui je veux rester
Mais je ne sais plus aimer
J'ai été trop bête
Je t'en prie, arrête
Arrête, comme je regrette
Non, je ne voulais pas tout ça
Je serai riche
Et je t'offrirai tout mon or
Et si tu t'en fiches
Je, je t'attendrai sur le port
Et si tu m'ignores
Je t'offrirai mon dernier souffle de vie

[Refrain]
Dans ma love story
Dans ma love story
Dans ma love story
Ma love story

[Couplet 3]
Une bougie
Peut illuminer la nuit
Un sourire
Peut bâtir tout un empire
Et il y a toi
Et il y a moi
Et personne n'y croit
Mais l'amour fait d'un fou un roi
Et si tu m'ignores
J'me battrai encore et encore

[Refrain]
C'est ta love story
C'est ta love story
C'est l'histoire d'une vie
Love story

[Outro]
Des cris de joie
Quelques larmes on s'en va
On vit dans cette love story
Love story (x10)

samedi 17 janvier 2015

Si maman si - Marie-Pier Perreault

Tous mes amis sont partis
Mon cœur a déménagé
Mes vacances c'est toujours Paris
Mes projets c'est continuer
Mes amours c'est inventer

Si, maman, si
Si, maman, si
Maman, si tu voyais ma vie
Je pleure comme je ris
Si, maman, si
Mais mon avenir reste gris
Et mon cœur aussi

Et le temps défile comme un train
Et moi je suis à la fenêtre
Je suis si peu habile que demain
Le bonheur passera peut-être
Sans que je sache le reconnaître

Si, maman, si
Si, maman, si
Maman, si tu voyais ma vie
Je pleure comme je ris
Si, maman, si
Mais mon avenir reste gris
Et mon cœur aussi

Mon cœur est confortable, bien au chaud
Et je lasse passer le vent
Mes envies s'éteignent, je leur tourne le dos
Et je m'endors doucement
Sans chaos ni sentiment

Si, maman, si
Si, maman, si
Maman, si tu voyais ma vie
Je pleure comme je ris
Si, maman, si
Mais mon avenir reste gris
Et mon cœur aussi

Si, maman, si
Si, maman, si
Maman, si tu voyais ma vie
Je pleure comme je ris
Si, maman, si
Mais mon avenir reste gris
Et mon cœur aussi

Shy'm - Si Tu Savais

Oh ton regard sur moi qui se pose et m’entraîne
Sur ton doux visage je devine les mots, les poèmes
Et pas besoin de parler, tout est écrit dans nos yeux
Et ça me fait rêver ne serait-ce que de dire nous deux

Me vois-tu comme je te vois ?
Me sens-tu comme je te sens ?
Faudrait surtout rien gâcher

Baby si tu savais comme tu me fais du bien
Quand on a quelques minutes volées au quotidien
Je sais la chance qui nous est donnée de voir si loin
De partager la route, ton bonheur est le mien
Oh oh oh, oh oh oh

Oh cette image de toi qui me suit où je vais
Comme une gravure marquée pour ne pas oublier
Le parfum des mémoires
Quand tu es loin de mes yeux
L’envie de te revoir
De retrouver la vie à deux

Me vois-tu comme je te vois ?
Me sens-tu comme je te sens ?
Faudrait surtout rien gâcher

Baby si tu savais comme tu me fais du bien
Quand on a quelques minutes volées au quotidien
Je sais la chance qui nous est donnée de voir si loin
De partager la route, ton bonheur est le mien
Oh oh oh, oh oh oh

Me vois-tu comme je te vois ?
Me sens-tu comme je te sens ?
Faudrait surtout rien gâcher

Baby si tu savais comme tu me fais du bien
Quand on a quelques minutes volées au quotidien
Je sais la chance qui nous est donnée de voir si loin
De partager la route, ton bonheur est le mien
Oh oh oh, oh oh oh

TAL - Le Passé [Clip Officiel]

Il y a des jours où je vis loin du monde
Où tout les jours où mon cœur est trop lourd
Tant de souvenirs qui me lassent (qui me lassent)

Il y a des nuits où pour retrouver la paix
J'entends sa voix qui me disait
Tout doucement cette phrase

Et le passé, le passé
Envolé, le passé
Traverser, traverser
Éviter tous ces orages

Et le passé, le passé
Envolé, le passé
Avancer, pour trouver en moi
Tous les courages

Il y a des jours où la vie en demande beaucoup
Des jours où je ne comprends pas tout
Je suis perdue entre sourires et larmes

Il y a des nuits où je voudrais oublier
Où mon cœur est prisonnier
D'anciennes images qui m'assaillent

Suite à voir, sans détour
Aller simple sans retour
Réveille-toi, le futur te tend les bras

Et le passé, le passé
Envolé, le passé
Traverser, traverser
Éviter tous ces orages

Et le passé, le passé
Envoler, le passé
Avancer, retrouver en moi
Tout les courages

J'ai fini par refermer
Les blessures de mon passé
Appris à tourner
Appris à tourner la page
J'ai fini par oublier
Tout ce qui s'était passé
Appris à tourner
Appris à tourner la page

Et le passé, le passé
Envolé, le passé
Traverser, traverser
Éviter tous ces orages

Et le passé, le passé
Envolé, le passé
Avancer, pour trouver en moi
Tous les courages

Et le passé, le passé
Envolé, le passé
Traverser, traverser
Éviter tous ces orages

Et le passé, le passé
Envolé, le passé
Avancer, pour trouver en moi
Tous les courages

Amel Bent - Tu n'es plus là

1. Où est l'épaule sur laquelle j'me reposais
La présence chaude que mon corps aimait serrer
Où est passée la voix qui répondait à mes questions
L'autre moitié de moi sans qui j'perdais la raison

{Refren:}
Quand le jour me réveille
Et qu'il m'offre encore ses plus beaux éclats
Le vide est le même, tu n'es plus là.
Dans mon demi-sommeil, je respire mais je sais
Que je n'vis pas, plus rien n'est pareil
Quand tu n'es plus là.

2. Je n' suis plus sûr de c' qui nous est arrivés
J'y pense tous les jours j'ai même peur d'accepter
J'ai gardé le meilleur et enterré le reste
Effacé tes erreurs, oublié tes promesses

{Refren, x3}

Quand tu n'es plus là
Quand tu n'es plus là

lundi 5 janvier 2015

Judith Fais Passer Le Mot

On m'a dit petite, le monde est noir ou blanc.
Il y a ceux qui sont et ceux qui font semblant.
Tu n'auras pas toujours ce que tu attends.
C'est la vie c'est comme ça.

On m'a dit petite, descend de ton nuage.
Toutes ces illusions ne sont que de passage.
Tu t'en souviendras quand tu auras notre âge
Mais moi.

Je sais que nos rêves sont solides comme du béton.
A tort ou à raison,
Fais passer le mot.
Je sais qu'on est nombreux à savoir ce qu'on veut.
On baissera pas les yeux.
Fais passer le mot.

On m'a dit tu sais le monde ne t'attend pas.
tu n'as pas les armes pour mener ton combat.
Rentre dans le rang de ceux qui marche droit.
C'est la vie, c'est comme ça

On m'a dit tu sais, tu changeras pas les choses.
Ne perds pas ton temps à défendre ta cause.
Tu crois tout savoir alors que tu supposes
Mais moi.

Je sais que nos rêves sont solides comme du béton.
A tort ou à raison,
Fais passer le mot.
Je sais qu'on est nombreux à savoir ce qu'on veut.
On baissera pas les yeux.
Fais passer le mot.

Pourquoi s'effacer
Et laisser nos voix
Nos rêves c'est tout ce qu'on a.

Toi dis leur que nos rêves sont solides comme du béton.
A tort ou à raison,
Fais passer le mot.
Dis leur qu'on est nombreux à savoir ce qu'on veut.
On baissera pas les yeux.
Fais passer le mot.

Dis leur que nos rêves sont solides comme du béton.
A tort ou à raison,
Fais passer le mot.
Dis leur qu'on est nombreux à savoir ce qu'on veut.
On baissera pas les yeux.
Fais passer le mot.
Fais passer le mot...

Helene Segara - les vallees d`irlande

Des flamants roses allumaient le ciel
Tout semblait presque irréel
Nous seuls au monde face à ce ballet
A peine si l'on osait parler

Il est des choses que l'on n'oublie pas
Des odeurs de grands vents
Et quand l'absence a repris le pas
On voyage hors du temps

Et je revois les vallées d'Irlande
Où les herbes sont un lit aux jupes qui s'étendent
Et la brume dans les vallées d'Irlande
Venait bien souvent nous surprendre

Les flamants roses ont quitté le ciel
Moi je n'suis qu'une fille sans nouvelles
Pourquoi l'automne vient tout nous voler
Et nous laisse aux regrets

Et je revois les vallées d'Irlande
Où les herbes sont un lit aux jupes qui s'étendent
Et la brume dans les vallées d'Irlande
Venait bien souvent nous surprendre

C'est vrai que ma peine est tellement grande
Mais que faut-il comprendre
Si rien ne dure il reste à se dire
Qu'il y a les souvenirs

Et je revois les vallées d'Irlande
Où les herbes sont un lit aux jupes qui s'étendent
Et la brume dans les vallées d'Irlande
Venait bien souvent nous surprendre (x2)